•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est la guerre : l’armée russe envahit l’Ukraine

Le gouvernement ukrainien déplore plus de 40 soldats tombés au combat au cours des premières heures de ce conflit.

Il se tient la tête.

Un homme, sous le choc, est accroupi à l’extérieur de l’immeuble qu’il habite dans la ville de Chuguiv et qui a été détruit par des obus.

Photo : AFP / ARIS MESSINIS

Radio-Canada

Au-delà des paroles, une intervention rapide. Immédiatement après l’annonce d’une intervention militaire en Ukraine par le président Vladimir Poutine, les soldats russes se sont attaqués aux infrastructures militaires ukrainiennes au cours de la nuit de mercredi à jeudi.

Alors que les sirènes d'avertissement anti-bombardement ont retenti tôt jeudi à Kiev, l'armée russe a assuré viser les sites militaires en Ukraine, ont rapporté les agences de presse russes.

Les infrastructures militaires, les installations de défense aérienne, les aérodromes militaires et l'aviation des forces armées ukrainiennes sont mis hors d'état de nuire avec des armes de haute précision, a indiqué le ministère russe de la Défense, cité par l'agence TASS.

En matinée jeudi, l'armée russe a annoncé que les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine qu'elle assiste ont réalisé des gains territoriaux face à l'armée ukrainienne.

De son côté, l'armée ukrainienne a affirmé avoir abattu dans l'est du pays cinq avions et un hélicoptère de l'armée russe. De plus, un conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé que plus de 40 soldats et une dizaine de civils ont péri au cours des premières heures.

Un parent pose sa main droite sur le front de son enfant.

Alexander tente de rassurer son fils alors que toute sa famille se réfugie dans une station de métro de Kiev, au lendemain du lancement d’une opération militaire par la Russie contre l’Ukraine.

Photo : AFP / DANIEL LEAL

De puissantes explosions ont été entendues à plusieurs endroits en Ukraine, que ce soit à Odessa, un port de la mer Noire dans le sud du pays, dans la ville portuaire de Marioupol, à Kiev et dans plusieurs autres villes du pays.

La frontière d'État ukrainienne a été attaquée par des troupes russes depuis la Russie et le Bélarus, ont indiqué les gardes-frontières ukrainiens dans un communiqué selon lequel les attaques ont notamment été réalisées avec de l’artillerie.

Carte des attaques russes en Ukraine

La Russie a attaqué l'Ukraine sur plusieurs fronts.

Photo : Radio-Canada

Dans un discours télévisé prononcé tôt jeudi matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé une opération militaire en Ukraine, dans la région du Donbass, pour démilitariser le pays.

Dans son discours, le président a appelé les militaires ukrainiens à déposer les armes. De plus, il a promis de répliquer à ceux qui interféreraient avec l'opération que mèneront les Russes.

Le dirigeant a soutenu que la responsabilité de toute effusion de sang incombera à la conscience du régime ukrainien.

Il prononce un discours.

Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a annoncé une opération militaire en Ukraine au cours d'un discours télévisé.

Photo : Associated Press

Tout en instaurant la loi martiale, le président ukrainien a appelé ses concitoyens à ne pas paniquer face à l'offensive russe qui frappe leur pays.

Pas de panique, nous sommes prêts pour tout, nous allons vaincre, a dit Volodymyr Zelensky dans un message vidéo publié sur Facebook, ajoutant que la Russie avait effectué des frappes contre des infrastructures militaires et des gardes-frontières.

Le centre-ville désert de Kiev.

Le monument de l’indépendance, dans la capitale de l’Ukraine, à Kiev, le 24 février 2022.

Photo : AFP / DANIEL LEAL

Fermeture de l'espace aérien

L'Ukraine avait indiqué en début de nuit jeudi avoir fermé son espace aérien pour l'aviation civile.

Un peu auparavant, la Russie annonçait également la fermeture partielle de son espace aérien, à l’est de sa frontière avec l’Ukraine, afin de maintenir la sécurité des avions civils, selon un avis envoyé aux compagnies d’aviation.

Par la suite, les vols ont été annulés depuis les aéroports des grandes villes du sud de la Russie, à proximité de l'Ukraine.

Selon les agences, les vols sont annulés à Rostov-sur-le-Don, Krasnodar, Sotchi et Anapa, toutes situées à proximité de l'Ukraine ou au bord de la mer Noire.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !