•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gloire de Gloria, le cirque de Mooky

Le visage de Mooky McGuinty entre des rideaux de velours.

Mooky McGuinty joue le rôle de Gloria Rivard, une fille qui rêve de devenir vedette de Broadway.

Photo : Raphaële Frigon

Le Globe Theatre de Regina présente jusqu’au 6 mars The Glories of Gloria Revue, un cabaret des arts clownesques de Mooky McGuinty. Elle y joue le rôle d’une fille qui rêve d’être une vedette de Broadway… au milieu des prairies canadiennes.

« C’est une comédie, c’est un spectacle de clown, tu peux amener les enfants, ta mère, ta blonde, c’est pour tout le monde. »

— Une citation de  Mooky McGuinty, clown

Mooky y interprète le personnage de Gloria Rivard, une jeune fille qui désire vivre sous les projecteurs des cabarets. Coincée en Saskatchewan, elle improvise son propre spectacle.

Robe à paillettes, souliers à claquettes, et marionnettes

« Je suis seule sur scène, seulement moi et mes marionnettes, mes costumes, et mes folleries. »

— Une citation de  Mooky McGuinty, clown

Le one-woman-show est composé de 90 minutes de musique, de danse, de sketches, de magie, et comprend même un numéro avec un chihuahua acrobate.

La clownerie, une profession

Mooky McGuinty nous offre des performances que l’on pourrait retrouver sous un chapiteau de cirque. C’est justement là où elle se produit le plus souvent.

L'artiste a fait carrière avec le Cirque du Soleil, avec notamment le spectacle Varekai, j’étais leur clown principal, j’ai fait des tournées partout au monde avec eux, explique-t-elle.

Mooky McGuinty se pose ici à Regina, où elle vit, pour offrir ce spectacle. Je travaille surtout en Europe, où il y a plus de traditions de spectacle en public, mais j’adore cette opportunité pour jouer ici chez nous, souligne-t-elle.

Chargement de l’image

La clownerie est la profession de Mooky McGuinty. Elle a étudié la comédie physique tout spécialement à l'École Dell'arte dans le nord de la Californie.

Photo : Raphaële Frigon

Un spectacle astucieux, libérateur

Bien que ce spectacle soit offert aux 5 à 105 ans, certains moments sont inégaux. Ils ne parviennent pas à conserver l’attention des plus jeunes. Cependant, la majorité des numéros suscitent l'hilarité chez le public.

On remarquera des changements de costumes astucieux : la protagoniste se cache derrière un écran, mais en fait se dérobe de façon burlesque, sans jamais tomber dans le grivois.

Mooky McGuinty est au sommet de sa forme quand elle fait des galipettes sur scène, danse, saute, trébuche et fait rire son public.

On trouve le rire dans l’échec : Mooky McGuinty chante faux, joue du piano avec de fausses notes et son chien n’arrive pas à sauter dans les cerceaux. Un échec hilarant et libérateur.

La finale rassemble une partie du public sur scène pour révéler des talents insoupçonnés.

Un immense plaisir, celui de se retrouver dans un théâtre pour rire, entouré d’une foule.

Le Globe Theatre étant en rénovation, The Glories of Gloria Revue est présenté à la salle Shumiatcher du Centre des arts Conexus, jusqu’au 6 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !