•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à l’Université Acadia : la province nomme un médiateur

Quatre membres du personnel en grève sur la ligne de piquetage.

L'Association des professeurs de l'Université Acadia a déclenché une grève le 1er février.

Photo : Radio-Canada / David Laughlin

Radio-Canada

La ministre du Travail, des Compétences et de l'Immigration, Jill Balser, a nommé le médiateur William Kaplan pour aider à résoudre l’impasse du conflit de travail qui paralyse l’Université Acadia.

Les professeurs, bibliothécaires, archivistes et instructeurs de l'université de Wolfville, en Nouvelle-Écosse, sont en grève depuis le 1er février.

Ils veulent un nouveau contrat de travail avec des salaires plus élevés, une plus grande sécurité d'emploi et une meilleure diversité au sein du corps professoral.

Le doyen de l'Université Acadia dit avoir peu de marche de manoeuvre pour préserver l'établissement à long terme et plusieurs tentatives de conciliation ont échoué.

Nous savons que cette situation a été stressante pour la communauté de l'Université Acadia, dit la ministre Balser.

Je pense qu'il est temps de nommer un médiateur pour aider à résoudre les différends entre les parties et M. Kaplan est un médiateur expérimenté qui a fait ses preuves.

William Kaplan avait entre autres dirigé la commission qui a aidé la direction et un groupe d'employés en grève du journal Chronicle Herald à s'entendre après un an de conflit. Le gouvernement fédéral l’avait aussi nommé comme médiateur dans un différend opposant Postes Canada et le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

La médiation doit débuter le samedi 26 février, mais la ministre encourage les parties à poursuivre les discussions d’ici là.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !