•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour au jeu sans contact pour les joueurs d’impro de l’Université de Moncton

Chargement de l’image

Les joueurs de la LICUM doivent respecter une distanciation physique d'au moins 2 mètres lorsqu'ils sont sur scène.

Photo : Elisa Peter

Chargement de l’image

Les joueurs de la Ligue d’improvisation du campus universitaire de Moncton (LICUM) sont de retour au jeu, mais ils doivent suivre un certain nombre de mesures sanitaires. Ils ont trouvé des façons de jouer tout en assurant une distanciation physique d’au moins 2 mètres.

Chargement de l’image

Les membres du public sont invités à voter pour leurs improvisations préférées pendant les parties de la Ligue d'improvisation du campus universitaire de Moncton.

Photo : Elisa Peter

Les amateurs d’improvisation qui assistent aux parties de la LICUM peuvent s’attendre à bien des rires, même si le jeu est un peu différent puisqu'il se fait sans contact physique.

On s’est inventé des codes de jeu. Si je fais semblant de te frapper, c’est juste à l’autre joueur de réagir au bon moment à ça, explique Gabriel-Vincent Deslauriers, coordinateur de la LICUM et joueur.

Chargement de l’image

Les trois équipes de la Ligue d'improvisation du campus universitaire de Moncton s'affrontent à tour de rôle.

Photo : Elisa Peter

Les quatre joueurs sur scène doivent demeurer dans leur carré de 2 mètres sur 2 mètres, qui sont eux aussi distanciés. Les joueurs peuvent retirer leur masque quand vient leur tour de jouer.

C’est de l’impro comme avant mais c’est un nouveau style de jeu et les joueurs ont pu trouver de nouvelles façons de jouer là-dedans, ajoute-t-il.

Les parties d'improvisation de la LICUM sont présentées les lundis à 19h au bar Le Coude de l'Université de Moncton et les personnes de tout âge peuvent y assister.

« C’est de la bonne humeur, c’est voir des jeunes, des étudiants triper, faire de l’art, vivre des vrais moments artistiques, des vrais moments de gang et de l’amitié »

— Une citation de  Gabrielle-Vincent Deslauriers, coordinateur de la LICUM et joueur

D’autres occasions de voir de l’improvisation

De son côté, la Ligue d’improvisation olympienne (LIO) va reprendre ses parties au Centre des arts et de la culture de Dieppe dès le 2 mars.

Quant à l'improvisation interscolaire au Nouveau-Brunswick, les membres de l'organisme Improvisation NB souhaitent organiser un tournoi en personne en mai mais la décision sera seulement prise plus tard en mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !