•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert pour les logements de transition du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

Chargement de l’image

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD) pourra aller de l’avant avec son projet de 20 logements de transition pour une clientèle vulnérable.

Le projet a été retenu dans le cadre de l’Entente Canada-Québec concernant l’Initiative pour la création rapide de logements.

L’Abitibi-Témiscamingue obtient 9 millions de dollars pour trois projets de logements sociaux.

Les deux autres projets retenus sont ceux de 14 logements pour femmes à risque d’itinérance, pilotés par Les Marginales de Rouyn-Noranda, et les 6 logements situés dans le futur centre de crise régional qui sera construit à Malartic.

Le projet Anwatan-Miguam

Le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or travaille sur son projet Anwatan-Miguam depuis plus d’un an, afin d’offrir un toit à des personnes autochtones qui vivent des situations de rupture sociale et d’itinérance.

Le contexte de l’itinérance à Val-d’Or est bien réel et c’est important pour nous, avec les autres partenaires, de contribuer à trouver des solutions multiples pour cette problématique complexe, souligne Édith Cloutier, directrice générale du CAAVD. On est très heureux de savoir que ça pourra se concrétiser d’ici un an.

Chargement de l’image

Édith Cloutier, directrice générale du CAAVD (archives)

Photo : Radio-Canada / Delphine Jung

Avec une subvention de 4,8 M$, le Centre d’amitié pourra construire l’édifice et y offrir de l’hébergement à faible coût, grâce au programme Accès-Logis. L’objectif est d’offrir un soutien à une clientèle qui a besoin d’un peu de temps pour sortir de la rue et retrouver une stabilité dans sa vie.

On inclut au projet une composante de services communautaires et culturels pour les Autochtones qui vont y vivre, ajoute Édith Cloutier. Notre équipe sera sur place pour soutenir ces gens et on y voit une grande valeur ajoutée.

La Ville de Val-d’Or avait déjà identifié et réservé un terrain sur la 4e Avenue en vue de ce projet. Maintenant que le financement est assuré, les deux parties devront s’asseoir pour conclure la vente du terrain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !