•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour pallier l’inflation dans le budget du Québec du 22 mars

Chargement de l’image

Eric Girard, ministre des Finances du Québec, a fait une mêlée de presse mardi pour annoncer la date de son prochain budget.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a annoncé mardi qu'il présentera son prochain budget le 22 mars, laissant entendre du même coup qu'il contiendra des mesures pour atténuer l'impact de l'inflation sur les Québécois.

Ce sera un budget responsable, comme on vous a habitués, avec une saine gestion des finances publiques et les priorités habituelles du gouvernement : santé, éducation, économie, et il y aura des mesures pour faire face à la hausse du coût de la vie, a fait savoir le ministre lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale.

L’inflation touche tout le monde, a souligné le ministre Girard, rappelant que sa dernière mise à jour économique contenait des mesures pour pallier la hausse du coût de la vie.

Le mini-budget de novembre dernier réservait en effet 946 millions de dollars d’ici mars, entre autres pour pouvoir fournir un chèque de 275 $ aux personnes vivant seules et de 400 $ aux couples dans une situation de revenu faible ou moyen.

Ce répit fiscal a touché jusqu'à 3,3 millions de personnes. On a visé la clientèle du crédit d’impôt solidarité, a précisé M. Girard, mais on est en train d’analyser tout ça, et c’est certain qu’on regarde si on peut avoir une mesure d’application plus générale, a-t-il révélé.

Le premier ministre du Québec a quant à lui tenu à rassurer les contribuables dans la foulée de l'annonce du dépôt de ce budget dans un contexte économique post-pandémique bien particulier.

Je veux envoyer un message aux Québécois, je suis très conscient que l’augmentation du prix des loyers, de l’épicerie, de l’essence fait très mal actuellement. L’inflation est très élevée. Dans des cas, plus élevée que l’augmentation de revenus des citoyens, a concédé François Legault, lui aussi en mêlée de presse.

« On va faire quelque chose. Je veux vous dire d’être patients, jusqu’au 22 mars. On va vous aider, on va aider votre portefeuille parce qu’on est très conscients qu’il y a des difficultés pour beaucoup de Québécois à boucler le budget. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Quels souliers portera le ministre?

Le ministre des Finances a par ailleurs rappelé que l'inflation allait aussi avoir une influence sur les finances du Québec, pas seulement sur celles des ménages.

Lorsqu'on a donné la mise à jour, on n'avait pas prévu Omicron. On anticipait aussi une baisse du prix de l’énergie, c’est ce qu’on voyait, mais les tensions géopolitiques ont ramené les prix de l’énergie à la hausse, alors on doit réviser à la hausse l’inflation, a-t-il expliqué.

En général, ça aide légèrement les revenus parce que la croissance du PIB nominale est plus élevée, mais les banques centrales ont indiqué qu’elles allaient resserrer les taux d’intérêt, et ça, ça va ralentir l’économie, a expliqué M. Girard.

En outre, le ministre n'a pas voulu évoquer de mesures spécifiques ni donner d'indice quant à l'ampleur du déficit prévu. Il n'a pas non plus voulu révéler quel type de souliers il portera au moment de dévoiler l'entièreté du budget.

C'est loin encore, le 22 mars!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !