•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les communautés afro-canadiennes brillent au Musée des beaux-arts de l’Alberta

Une salle du musée où il est écrit en néon 5 Artists 1 Love. Sur un autre mur, au fond de la salle, on aperçoit des cadres.

L’exposition annuelle du collectif 5 Artists 1 Love est présentée au Musée des beaux-arts de l’Alberta jusqu’au 3 avril.

Photo : 5 Artists 1 Love

Le collectif 5 Artists 1 Love est de retour avec son exposition annuelle du Mois de l’histoire des Noirs et, même si le mois tire à sa fin, l'exposition durera jusqu'au 3 avril.

À travers toutes ses couleurs et ses formes d’art, l’exposition fait la promotion du travail d’artistes émergents et établis.

Peinture à l'huile de Reckie Lloyd. On y voit une personne vidant un seau d'eau sur sa tête.

L'artiste Reckie Lloyd participe à sa toute première exposition en collaboration avec 5 Artists 1 Love au Musée des beaux-arts de l'Alberta.

Photo : Reckie Lloyd

Dans le cadre de l’exposition, cinq artistes locaux exposent leurs œuvres. Pour Rickie Lloyd, qui pratique la peinture à l’huile, l’événement a été l’occasion d’exposer ses œuvres qui racontent l’histoire de son passé sur le continent africain.

« J’aimerais que les gens se reconnaissent, eux aussi, à travers mes œuvres. »

— Une citation de  Reckie LIoyd, artiste

Le réalisme est ce qui inspire le peintre afro-canadien dans son processus de création. Il porte une attention particulière aux couleurs et aux détails. Si je vois quelque chose qui me fait tomber en amour ou avec quoi je me connecte profondément, je vais le peindre dans ma tête et ensuite sur une toile, mentionne-t-il.

La mode : une forme d’art

Pour sa toute première fois en carrière, la chapelière Marjorie Marshall s’est jointe au collectif 5 Artists 1 Love pour exposer ses créations.

« Nous avons tous des histoires différentes à nous raconter entre nous, mais aussi, à partager. »

— Une citation de  Marjorie Marshall, artiste

Pour elle, c’est un honneur de faire partie d’un groupe d’artistes qui l’inspirent. Je trouve que c’est important de faire participer, dans un groupe aussi talentueux, les artistes noirs, ajoute-t-elle.

Les chapeaux de Marjorie Marshall, dans le cadre de l'exposition annuelle du Mois de l'histoire des Noirs du collectif 5 Artists 1 Love.

La chapelière Marjorie Marshall participe pour la toute première fois à une exposition avec le collectif 5 Artists 1 Love.

Photo : Radio-Canada / India Lafond

Elle a soigneusement choisi d’exposer quelques-unes de ses créations d’une collection printemps-été originale et audacieuse. Quand tu les mets sur ta tête, tu es là. Tu rentres dans une pièce, et tout le monde te regarde, précise la chapelière d’Edmonton.

C’est à l’aide de plusieurs matériaux qu’elle exploite sa passion. Elle utilise notamment le feutre, la paille et le nylon.

Pour l'artiste afro-canadienne, le chapeau est comme la cerise sur le gâteau en matière de tenues vestimentaires quotidiennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...