•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune aide financière de Promotion Saguenay en vue pour TREQ

Un siège d'avion où il est écrit TREQ.

TREQ vise à offrir des liaisons à bas prix entre les régions du Québec, dès septembre ou octobre.

Photo : Vidéo de promotion de TREQ

Un an après avoir reçu une demande d’aide financière de la coopérative aérienne TREQ, Promotion Saguenay n’a pas encore tranché dans ce dossier.

L’entreprise en démarrage a demandé une subvention de 100 000 $ à la société de développement économique en février 2021. La question a été discutée au conseil d’administration de Promotion Saguenay le 10 mars, mais les administrateurs ont choisi de reporter toute décision, le temps d’analyser le dossier plus en profondeur.

Un an plus tard, le sujet n’a pas refait surface.

Il y a eu une première intention, mais il n’y a pas eu de suite. Ils ont d’autres étapes à franchir et nous ne sommes pas prêts à amener ça au C.A., a confirmé la directrice des communications et du marketing chez Promotion Saguenay, Sonia Tremblay.

Une pétition déposée

Récemment, une pétition en faveur de TREQ a été déposée à l’Assemblée nationale par le porte-parole du Parti québécois en matière de transports et député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau. L’élu et les quelque 4500 signataires de la pétition estiment que le projet de TREQ, qui souhaite offrir des vols à prix abordable pour mieux desservir les régions du Québec, doit se réaliser et que le gouvernement doit le soutenir financièrement.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, croit pour sa part que plusieurs choses ne tiennent pas la route dans la proposition de TREQ. Le gouvernement de François Legault doit prochainement rendre publique sa stratégie en matière de transport aérien, attendue depuis 16 mois.

Le président de TREQ, l’homme d’affaires Éric Larouche, préside aussi le conseil d’administration de Promotion Saguenay. La direction assure qu’il n’a jamais fait et ne fera jamais partie des délibérations dans ce dossier en raison des statuts et règlements de l’organisme, définis pour éviter toute apparence de conflit d’intérêts.

L’ex-mairesse de Saguenay, Josée Néron, s’était montrée favorable au projet, mais avait exclu toute aide financière de la part de la Ville.

La coopérative aérienne TREQ devait prendre son envol au mois de mai l’an dernier. Ses dirigeants avaient alors affirmé qu’environ 75 % du budget de plusieurs millions de dollars était bouclé.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.