•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dôme pour la pratique de sports intérieurs pourrait voir le jour à Sherbrooke

Un dôme sur un terrain de baseball.

Le projet de dôme à Sherbrooke.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Un dôme pour pouvoir pratiquer des sports à l'année, comme le baseball et le soccer, pourrait être construit à Sherbrooke.

Le président du Complexe Turf-Dôme Sherbrooke, Steve Langlois, travaille sur ce projet depuis deux ans.

Ça va ressembler au stade Canac, à Québec. L’été, ce serait un terrain synthétique extérieur. Mais de septembre à avril, le terrain serait recouvert d’un dôme de 230 pieds [70 m] sur 260 pieds [80 m] à une hauteur de 95 pieds [28 m], explique le promoteur du projet Turf-Dôme, Steve Langlois.

L’ex-maire Steve Lussier en avait fait un engagement électoral lors de la campagne électorale municipale.

« Le baseball sera le principal moteur, mais il pourrait y avoir d'autres sports. Il pourrait y avoir un côté artistique avec des spectacles, mais aussi des événements comme le bal en blanc. »

— Une citation de  Steve Langlois, promoteur du projet Turf-Dôme

C’est le terrain du centre Julien-Ducharme qui est visé par ce projet, évalué à 7 millions $.

C’est le plan avec la Ville et Baseball Sherbrooke. Il y a un gymnase et des terrains. C’est un site où nous pourrions recevoir toutes les compétitions. On garderait notre monde chez nous, mentionne Steve Langlois.

« C’est une bulle en hiver qui sera à peu près à la même hauteur que le centre Julien-Ducharme. Elle ne sera pas présente en été. »

— Une citation de  Steve Langlois, promoteur du projet Turf-Dôme
Le terrain où pourrait être construit le Complexe Turf-Dôme.

Le terrain où pourrait être construit le Complexe Turf-Dôme

Photo : Radio-Canada

Il espère une aide municipale et des investissements philanthropiques pour concrétiser le projet, qu'il souhaite voir le jour en 2024 ou 2025.

Le baseball est de retour. Il reprend. En plus du sport-études, il y a les ligues adultes, affirme Steve Langlois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !