•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Haute-Côte-Nord veut investir dans le tourisme et les logements

Les Bergeronnes en été avec l'église qui trône au milieu de la municipalité.

La municipalité des Bergeronnes fera partie des huit concernées par ces projets.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Le conseil de la MRC de la Haute-Côte-Nord désire investir dans des projets pour développer l’industrie touristique et contrer le manque de logements et d’habitations dans huit de ses municipalités.

Le conseil de la MRC a conclu deux ententes avec le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec qui contribueront au développement de la région, explique le directeur général de la MRC La Haute-Côte-Nord, Paul Langlois.

Les huit municipalités concernées par ces projets sont Tadoussac, Sacré-Coeur, Les Bergeronnes, Les Escoumins, Longue-Rive, Portneuf-sur-Mer, Forestville et Colombier.

[Avec l’une des ententes] la MRC va pouvoir payer de l’expertise, c'est-à-dire des arpenteurs, des ingénieurs [et des] architectes pour aider les municipalités à pouvoir développer des habitations et des logements, dit M. Langlois.

« L’habitation est très liée à la pénurie d’emplois. Si on recrute et on a de la difficulté à loger nos gens, c’est un facteur défavorable à notre capacité de recruter [des travailleurs]. »

— Une citation de  Paul Langlois, directeur général de la MRC La Haute-Côte-Nord

Le directeur général de la MRC considère que de contribuer aux projets de constructions domiciliaires des municipalités aidera à réduire la pénurie de main-d'œuvre.

Une autre entente avec Québec permettra à la MRC de contribuer au tourisme, l’industrie qui constitue le principal employeur sur la Haute-Côte-Nord, note Paul Langlois.

[Une étude nous] permettra de savoir ce que nous sommes comme accueil touristique [et d’en connaître davantage] sur nos compétiteurs, lance M. Langlois.

Il croit que l’industrie du tourisme hivernal sur la Haute-Côte-Nord peut se distinguer du reste du Québec.

Par exemple, on pourrait faire des campings d’hiver, ça pourrait être unique, note-t-il.

M. Langlois affirme que ces projets d’habitations et de tourisme pourraient être déclenchés dès la fin de l’année 2022 . Puis, les projets pourront se développer à partir de 2023, dit-il. 

Les crédits du gouvernement du Québec qui seront versés à la MRC de la Haute-Côte-Nord proviennent des Fonds régions et ruralités (Nouvelle fenêtre) (FRR), en vigueur depuis le 1er avril 2020. 

Environ 235 000 $ sont prévus pour des projets de logements et d’habitations et environ 200 000 $ sur 5 ans pour des projets de tourisme, selon Paul Langlois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !