•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal veut retirer presque tous les quais de la marina de Lachine d’ici le 15 juin

Chargement de l’image

Les quais comme celui-ci seront temporairement retirés si Transports Canada accepte la demande de la Ville de Montréal concernant l'ancienne marina de Lachine.

Photo : Radio-Canada

Chargement de l’image

L'administration Plante a transmis à Transports Canada une demande d'approbation pour procéder à l'entreposage temporaire de la quasi-totalité des quais et passerelles de l'ancien port de plaisance de Lachine, une demande que l'organisme Nautisme Québec juge précipitée.

La requête a été reçue en décembre par le gouvernement fédéral, qui l'a publiée le 26 janvier dernier, invitant ceux et celles qui souhaiteraient commenter le projet à réagir d'ici le 25 février.

Le retrait de 43 quais et passerelles de la marina de Lachine, qui aurait lieu entre le 15 mai et le 15 juin prochain, s'inscrit dans le projet de transformation de l'emplacement voulue depuis 2020 par l'administration Plante et l'équipe de la mairesse d'arrondissement Maja Vodanovic (Projet Montréal), qui ont été réélues aux dernières élections.

Cela dit, ce ne sont pas toutes les installations nautiques qui seront touchées cette année.

Selon les documents transmis par la Municipalité à Transports Canada, deux jetées, dont une réservée aux hydravions, resteront en place, de même que le quai de la petite marina, les quais du Service de police de la Ville de Montréal et de la Garde côtière canadienne ainsi que ceux des navettes fluviales de la compagnie Navark.

Garder un certain nombre de quais

La Ville de Montréal, qui souhaite transformer le port de plaisance en parc riverain, avait déjà retiré les doigts de quai de l'ancienne marina, l'an dernier.

Elle avait également procédé à des aménagements temporaires et organisé des activités dans le but de donner un aperçu de ce à quoi l'emplacement pourrait ressembler une fois sa transformation achevée, en 2025.

Mais pour Nautisme Québec, la demande de retrait de la presque totalité des quais et passerelles du lieu, déposée avant les Fêtes auprès de Transports Canada, est tout simplement précipitée.

Sa nouvelle directrice générale Josée Côté – qui, depuis 2020, a été successivement porte-parole de l'Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine (APPPL) et candidate à la mairie de Lachine pour Ensemble Montréal – a pris position vendredi par le biais d'un communiqué.

Chargement de l’image

Josée Côté était candidate pour Ensemble Montréal en 2021 comme mairesse de l'arrondissement de Lachine. Elle a obtenu un peu moins de 38 % des voix, contre 62 % pour la mairesse sortante, Maja Vodanovic.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Mme Côté demande à la Ville de suspendre sa requête, le temps de tenir une véritable consultation publique sur l’avenir du lieu, qui pourrait, selon elle, inclure le maintien d’un certain nombre de quais pour ceux et celles qui ont dû plier bagage à l'automne 2020.

D'ailleurs, l'APPPL s’apprête à déposer un projet alternatif de marina sur la berge nord du site, rive appartenant au gouvernement fédéral, souligne-t-elle – une information confirmée par la porte-parole actuelle de l'Association, Martine Rochon.

De son côté, le cabinet de la mairesse Plante rétorque que la démarche de participation citoyenne a déjà eu lieu l'année dernière et que les acteurs du secteur seront bientôt invités à se joindre au bureau de projet qui accouchera du nouveau parc riverain.

L'arrondissement souhaite que les citoyens soient inclus dans le processus de création du début à la fin du projet, a fait valoir par courriel Marikym Gaudreault, attachée de presse du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Des ancrages identifiés par des bouées

Selon Nautisme Québec, la Ville de Montréal devrait par ailleurs attendre les conclusions de l’étude d’impact environnemental avant de statuer sur l’enlèvement des quais.

Or, la requête transmise par la Municipalité à Transports Canada stipule que c'est justement pour ne pas transgresser cette étape que les ancrages de béton immergés et les chaînes qui maintiennent les quais en place seront laissés en place en attendant la phase finale d'aménagement.

Cette façon de faire, explique la Ville, permettra d'inclure l'enlèvement des ancrages submergés aux items étudiés dans le cadre de l'étude d'impacts environnementaux. En attendant, ces ancrages seront identifiés par des bouées d'avertissement, spécifie-t-elle.

Josée Côté demeure néanmoins perplexe et compte transmettre ses préoccupations à Transports Canada. Les ancrages laissés au fond, ainsi que les divers câbles et chaînes prévues, même si identifiés par des bouées ceinturant le site, sont préoccupants pour la sécurité des usagers, a-t-elle mentionné à Radio-Canada vendredi.

Enfin, la directrice générale de Nautisme Québec s'inquiète du fait que l’enlèvement des câbles électriques et des tuyaux d’aqueduc n’est pas précisé dans le devis de retrait. Ces manipulations, estime-t-elle, pourraient comporter des enjeux de sécurité.

Un an et demi de lutte

La fermeture de la plus vaste marina du Québec, son démantèlement et la transformation de l'emplacement en parc riverain est un enjeu majeur dans l'Ouest-de-l'Île.

Pris de cours, les plaisanciers de Lachine se sont rapidement organisés à l'été 2020 pour convaincre l'administration Plante et l'arrondissement de faire marche arrière.

D'importantes manifestations, soutenues par Ensemble Montréal, ont été organisées en août et en septembre.

Une demande d'injonction a également été déposée en octobre 2020, avant d'être finalement abandonnée, six mois plus tard.

Les candidats locaux d'Ensemble Montréal ont fait campagne l'automne dernier en proposant un projet de marina hybride, qui aurait été ouvert au public. Toutefois, aucun d'entre eux n'a été élu, Projet Montréal ayant obtenu, comme en 2017, la totalité des sièges au conseil d'arrondissement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !