•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves manitobains racontent l’histoire du Canada en peinture

Les 18 jeunes dans leur tenue de peinture devant la toile étendue au sol.

Les 18 élèves de l'École Précieux-Sang de la 6e à la 8e année devant leur part de la fresque Francoderole.

Photo : Gracieuseté : Robert Loiselle

Des enfants francophones de tout le pays ont dégainé leurs pinceaux pour prendre part à un projet de frise chronologique de l’histoire canadienne. Ce mois-ci, ce sont les élèves manitobains qui ont remonté leurs manches.

On participe à ce projet parce qu’on est fier d’être canadien, partage Sophie, élève de 6e année à l’École Précieux-Sang, à Winnipeg.

La jeune fille et 17 de ses camarades sélectionnés par leurs professeurs mettent la touche finale à leur toile. Tuque aux couleurs de l’unifolié vissée sur la tête, les élèves de 6e, 7e et 8e années suivent attentivement les directives du directeur artistique du projet, Jean-Pierre Arcand.

M. Arcand attribue un rectangle vierge à chaque jeune, qui y représente une scène symbolique de l’histoire canadienne. Chaque année fera partie de l'œuvre finale, appelée la francoderole. Une fois l’année actuelle atteinte, la fresque sera exposée au public à Ottawa.

« On devrait couvrir plus de thématiques de l’histoire du Canada que Wikipédia et l’Encyclopédie Canadienne réunies. »

— Une citation de  Jean-Pierre Arcand, directeur artistique du projet Fancoderole

Le projet est grand et le résultat le sera tout autant. On veut assembler les fresques en 3 carrés de 24 x 24 pieds [environ 7 mètres NDLR], suspendus les uns au-dessus des autres. Il nous faut un lieu avec un plafond très haut, explique le directeur artistique.

Il espère pouvoir dévoiler l'œuvre pour la Journée internationale des droits de l'enfant, le 20 novembre, au Musée canadien de l’histoire.

Jean-Pierre Arcand souhaite aussi rendre l'œuvre accessible à tous les enfants, où qu’ils soient.

« Le but est de créer un outil pédagogique virtuel sur l’histoire du Canada. Une frise qui sera accessible à toutes les écoles primaires de l’ensemble du Canada. »

— Une citation de  Jean-Pierre Arcand, directeur artistique du projet Fancoderole

Embellir les écoles

Le projet comporte également un autre volet : tous les élèves des écoles participantes créent une fresque murale qui restera à l’école.

Des élèves et Jean-Pierre Arcand devant leur peinture, pinceaux à la main.

Sous les directives de Jean-Pierre Arcand, les élèves de Précieux-Sang peignent une fresque qui sera affichée sur la façade de l'école.

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

Les 400 élèves de Précieux-Sang se sont succédé au fil des jours pour laisser leurs marques sur l'œuvre qui sera affichée sur la façade de l’école pour toutes les années à venir.

La peinture va faire la fierté des jeunes, de l’école et de la communauté. Et ça va vraiment égayer le bâtiment, se réjouit le coordinateur du projet à l'École Précieux-Sang, Robert Loiselle.

La façade de l'école Précieux-Sang en hiver.

La murale peinte par les 400 élèves de l'École Précieux-Sang sera accrochée entre les deux arbres, sur la façade de l'établissement.

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

Le projet au complet est rassembleur! C’est un projet de fierté et d’appartenance, ajoute M. Loiselle.

Et selon le professeur, les jeunes étaient tout de suite très impliqués et enthousiastes.

Pour nous, la santé mentale de nos jeunes est très importante, raconte-t-il. On veut qu’ils se sentent bien dans leur cœur, dans leurs têtes, dans leurs écoles, dans leur famille et dans leur communauté. Et grâce à ce projet, on voit de grands sourires dans leurs yeux, derrière les masques.

À l’heure actuelle, plus de 200 écoles et communautés réparties sur les 10 provinces et 3 territoires ont participé au projet. Après être passé par les écoles Précieux-Sang et Lacerte, le projet s'arrêtera à l'école Taché au mois de mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...