•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un trésor de plus de 30 000 bandes dessinées chez un collectionneur québécois

Monsieur Bourdages parle devant sa bibliothèque de bandes dessinées.

François Bourdages se souvient de ses premières bandes dessinées, alors qu'il n'avait pas encore l'âge de lire.

Photo : Radio-Canada

La maison de François Bourdages est un véritable musée consacré au 9e art. Elle abrite des trésors de la bande dessinée, plus de 30 000 ouvrages. Il y en a partout, soigneusement classés par style, dans les bibliothèques, dans les placards et même sous les lits.

C’est le tempérament introverti du collectionneur qui explique son amour des BD. J’étais pas très populaire à l’école, mais j’appréciais beaucoup de pouvoir m’évader quand j'avais une bande dessinée, se souvient François. Je lisais Captain America, après ça on dirait que j'étais plus fort, ajoute-t-il en riant.

Une bibliothèque avec des BD.

Dans son logement, de nombreuses bibliothèques contiennent ses trésors.

Photo : Radio-Canada

Et pour enrichir sa collection, ce Gaspésien de naissance fréquente les brocantes, bouquinistes, marchés aux puces et d’autres adresses qu’il garde jalousement pour lui. C’est là qu’il trouve des ouvrages récents, mais aussi de nombreuses pièces rares, estimées à plusieurs milliers de dollars, dont certaines remontent aux années 30. Il est souvent aidé dans sa tâche par sa conjointe, qui est aussi devenue une inconditionnelle de la bande dessinée.

De vieilles planches de BD.

Un exemplaire de la revue Onésime des années 80.

Photo : Radio-Canada

Sur sa table de salle à manger, parmi les recueils dédicacés et les revues protégées dans leurs enveloppes de plastiques, François dévoile l’une des acquisitions chères à son cœur : les pages jaunies d’un journal français datant de 1934 où figurent des prépublications en noir et blanc de Tintin, avant même la parution des albums. Je ne les collectionne pas nécessairement pour leur valeur, mais c'est toujours le fun d'avoir quelques pièces plus difficiles à dénicher.

Des exemplaires de Tintin Objectif lune.

François Bourdages souligne que le défi est d'avoir une BD d'époque en bon état.

Photo : Radio-Canada

Des habitudes de collectionneur

Une dédicace trouvée au hasard, la rencontre avec un auteur, un périodique des années 80 peu connu, ses trouvailles racontent souvent une histoire. En effet, M. Bourdages se souvient des circonstances dans lesquelles il a fait bon nombre de ses découvertes, un élément qui augmente son attachement aux pièces collectionnées.

Ce que recherche François, c’est avant tout le coup de crayon d’un dessinateur. Il aime les illustrations auxquelles il a été sensible dès son plus jeune âge, avant même d’apprendre à lire. Il conserve d’ailleurs l’un de ses tout premiers recueils.

Un portrait au crayon dans une bande dessinée.

Le collectionneur est friand de recueils dédicacés.

Photo : Radio-Canada

Un autre élément important est le parfum du papier et de l’encre. On a tous un réflexe, les collectionneurs, on sent la bande dessinée. Elles ont une odeur très particulière, confie François.

Des planches de BD encadrées.

François Bourdages collectionne aussi les planches de bande dessinée.

Photo : Radio-Canada

Un amour inconditionnel de la lecture

François a lu presque tous les albums qui garnissent ses nombreuses bibliothèques. Il les a souvent même relus. Il se souvient que plus jeune il dévorait en cachette les bandes dessinées le soir, bien après l’heure du coucher. Un amour qu’il partage volontiers au sein de sa famille avec ses quatre enfants, mais aussi dans la communauté des collectionneurs et avec le grand public. Il a monté une exposition au Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières en 2018 sur l’art de la bande dessinée québécoise et a collaboré à de nombreux autres événements, salons, recherches et écrits au sujet de la BD.

Un exemplaire de la revue Coeurs vaillants.

Des BD d'époque.

Photo : Radio-Canada

D’autres bibliothèques seront bientôt livrées chez François, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Il pourra y ranger les nouvelles bandes dessinées qui viennent s’ajouter à sa collection sans cesse grandissante.

Lorsqu’on l’interroge sur l’avenir de ce trésor, l’intéressé indique qu’il compte dessus pour s’assurer une retraite confortable.

Des pochettes contiennent des BD sur une étagère.

Les BD sont soigneusement classées par style.

Photo : Radio-Canada

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.