•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les récents assouplissements salués dans l’Est-du-Québec

Une personne soulevant deux haltères dans un gym.

D’ici le 14 mars prochain, la majeure partie des mesures sanitaires au Québec seront levées entre autres dans les salles de sports, les restaurants, les bars et les salles de spectacles.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

De nouveaux assouplissements sont entrés en vigueur aujourd'hui au Québec, dont la reprise des matchs sportifs et l’ouverture des salles de sports et des spas à 50 % de leur capacité, un déconfinement qui est généralement bien accueilli dans l’Est-du-Québec.

À Baie-Comeau, des usagers rencontrés au Complexe MaxiForme s’estiment contents de pouvoir retrouver leur salle d'entraînement après plusieurs semaines de fermeture, autant pour leur santé physique que mentale.

« Tout le monde a le sourire aux lèvres, malgré le masque. [...] Tout le monde est bien content de ce [déconfinement]. »

— Une citation de  Yannick Savard, l’un des clients du Complexe MaxiForme

Julie Barron, kinésiologue au Sport Conscience de Baie-Comeau, comprend la joie ressentie par les utilisateurs des salles de sports. On est content, mais surtout [nos clients] vont aussi être contents de revenir s'entraîner à partir d'aujourd'hui, ça va leur faire du bien, lance-t-elle.

Même son de cloche pour le propriétaire de la salle de gym Multiforme à Carleton-sur-Mer, Jocelyn Simoneau. Il se réjouissait de pouvoir accueillir ses clients dès 5 h 30 ce matin. Il souhaite toutefois ne plus avoir à subir de nouvelles fermetures.

Il faut que ça reste ouvert parce que l’effet yoyo, les gens sont plus capables. Ça fait mal , croit-il.

Nouvelles mesures à compter du 14 février :

  • Réouverture des salles de sport et des spas à 50 % de leur capacité et reprise de la pratique des sports pour les adultes;

  • La tenue de parties dans les sports d’équipe sera désormais permise;

  • La limite des spectacles extérieurs passe à un maximum de 5000 personnes.

Le directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) pour l'Est-du-Québec, Éric Plourde, dit accueillir avec grand plaisir l'allégement des mesures sanitaires qui permet dès ce lundi la reprise des matchs sportifs.

Cependant, en raison de la réalité géographique de la région, M. Plourde indique que la plupart des jeunes de l'Est-du-Québec devront attendre l'allégement du 28 février pour reprendre les tournois et les compétitions sportives.

Avec l’étendue du territoire, les équipes sportives n’ont pas le choix d’aller dans d’autres villes pour pratiquer leur sport et dormir dans les écoles.

Éric Plourde considère que ces allégements seront bénéfiques pour la motivation et la santé mentale des jeunes

« C’est le décrochage scolaire aussi. [...] Il y a des jeunes qui font du sport et ils s’accrochent à l’école [...] quand ils pratiquent leurs activités [sportives]. »

— Une citation de  Éric Plourde, directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) pour l'Est-du-Québec
Éric Plourde, directeur général au RSEQ Est-du-Québec.

Le directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) pour l'Est-du-Québec, Éric Plourde, se réjouit des nouveaux assouplissements pour les jeunes sportifs.

Photo : Radio-Canada / René Levesque

La réouverture des spas est bien accueillie par la propriétaire du Talo Spa à Rimouski, Michèle Charland. Elle constate que depuis une semaine, le téléphone sonne beaucoup plus .

C’est très encourageant. L’accès aux spas, c’était vraiment attendu parce qu' il y a beaucoup de gens qui veulent vraiment jumeler [...] un soin avec l'accès aux spas , affirme la propriétaire du Talo Spa.

Michèle Charland.

Michèle Charland,propriétaire du commerce Talo Spa à Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Mme Charland note que l’engouement est au rendez-vous lorsque les clients peuvent additionner des activités de détente lors de la même visite, comme un message avec un accès aux spas.

À l'heure où les signes d'impatience pandémique se multiplient, le gouvernement du Québec a dévoilé le 8 février un calendrier de déconfinement qui doit mener les Québécois à une vie plus normale .

D’ici le 14 mars prochain, la majeure partie des mesures sanitaires seront levées, entre autres dans les restaurants, les bars et les salles de spectacles.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur et Camille Lacroix-Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !