•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pôle universitaire réclamé à Granby

François Bonnardel et Julie Bourdon sourient à la caméra.

Le ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, appuie la démarche de la mairesse de Granby, Julie Bourdon.

Photo : Guylaine Charette

Radio-Canada

La mairesse de Granby, Julie Bourdon, souhaite obtenir un pôle universitaire sur son territoire. Une démarche qui est appuyée par le député de Granby, François Bonnardel.

Au coeur de cette mobilisation pour l'obtention d'un nouveau pôle universitaire, on retrouve aussi le Cégep de Granby, le Centre de services scolaire du Val -des- Cerfs, des maires des MRC environnants et des représentants régionaux du secteur industriel.

La mairesse de Granby avait exprimé ce souhait lors de sa campagne électorale et avait affirmé que l'implantation de programmes universitaires, par exemple, en sciences infirmières et en administration, permettrait de répondre à des besoins importants en termes de main-d’œuvre, en plus de freiner l’exode des talents.

Pour maintenir nos jeunes dans la région et faire du développement économique, on a besoin qu'ils puissent continuer de rester à Granby.

Une citation de Julie Bourdon, mairesse de Granby

On est en pénurie d'enseignants, donc si on aimerait avoir un baccalauréat en enseignement et en administration. On veut regarder aussi autant avec notre milieu industriel et la zone innovation. On a une technique en soins infirmiers au cégep, donc si on est capable de faire la passerelle au baccalauréat, ce serait quelque chose d'intéressant aussi, poursuit la mairesse.

Pour un baccalauréat en soins infirmiers

Rencontrées au Cégep de Granby, plusieurs étudiantes en soins infirmiers espèrent ce pôle universitaire.

Deux étudiantes.

Des étudiantes en technique de soins infirmiers du Cégep de Granby aimeraient avoir la possibilité de poursuivre leurs études dans la même ville.

Photo : Radio-Canada

Pour Océanne Brin, une formation universitaire à Granby lui permettrait de poursuivre son parcours dans sa région, plutôt que d'aller à Sherbrooke. De plus, la future infirmière travaille déjà dans son domaine dans le secteur de Granby.

Même son de cloche chez sa collègue, Marianne Théroux, qui explique qu'en allant à l'université trois ou quatre ans, jusqu'à une maîtrise, ils peuvent se faire une petite vie et une petite famille à l'étranger et après ça, c'est moins tentant de revenir ici.

Zone innovation

Le député et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, confirme son soutien à cette demande pour bien positionner nos jeunes dans le futur.

Il estime que les astres sont alignés puisque la désignation récente de Sherbrooke et Bromont comme zones d'innovation par le gouvernement de François Legault est un signal fort pour bâtir un pôle du savoir pour Granby et pour la région.

Le député ajoute qu'il participera à des négociations avec des acteurs universitaires pour les convaincre de s'installer à Granby. Des rencontres avec les recteurs et rectrices de différentes universités sont d'ailleurs déjà prévues. Un premier rendez-vous devrait avoir lieu en mars avec le recteur de l’Université de Sherbrooke.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.