•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démasquer les tabous de la santé affective et sexuelle

Chargement de l’image

L’organisme cherche cette année à actualiser l’information sur la procédure du dépistage et des traitements des ITSS.

Photo : iStock/donatas1205

Radio-Canada

Cette journée de Saint-Valentin marque le début de la Semaine de la santé affective et sexuelle (SSAS).

Du 14 au 18 février, Tandem Mauricie, anciennement Sidaction Mauricie, organise plusieurs activités ayant pour but de sensibiliser la population.

En raison du contexte pandémique, certaines activités habituelles comme l’Escouade Câlins n’auront toutefois pas lieu.

C’est sous le thème Démasquons les tabous de la santé affective et sexuelle que la semaine doit se dérouler.

L’organisme cherche cette année à actualiser l’information sur la procédure du dépistage et des traitements des infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS).

L’équipe de Tandem Mauricie ira donc porter des pochettes de documentation à des organismes qui viennent en aide à certaines personnes plus vulnérables, comme les Artisans de la paix, le Centre le Havre et l’Entraide du Cap Ebyôn.

Des ateliers seront aussi offerts chez certains partenaires du milieu communautaire.

Du matériel sera également remis dans les cégeps et les universités de Trois-Rivières et dans une douzaine de maisons des jeunes de la région.

Finalement, de l'information sera diffusée sur les réseaux sociaux.

La gestion du risque et de nos comportements doit toujours s’appliquer lors d’une relation intime. On se doit d’être à l’écoute de soi, explique la directrice adjointe de Tandem Mauricie, Caroline Gravel.

Cette dernière ajoute qu’il est important d’outiller les personnes à être en mesure de se connaître et de mieux communiquer afin de s'épanouir davantage dans leurs relations et leur vie au quotidien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !