•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Véhicules électriques : Ottawa appuie un centre de ressources à T.-N.-L.

Chargement de l’image

Jon Seary, ci-dessus à côté de sa voiture électrique de marque Tesla, affirme que le futur centre de ressources donnera l’occasion aux automobilistes d’essayer ce genre de véhicules et de poser des questions à leurs propriétaires.

Photo : CBC/Heather Barrett

Radio-Canada

Un organisme à Terre-Neuve-et-Labrador reçoit une subvention de 295 000 $ du gouvernement fédéral afin d’établir un centre de ressources destiné à encourager les automobilistes à passer aux véhicules électriques.

Jon Seary, cofondateur de l’organisme Drive Electric NL, affirme que le financement provient d’un programme du ministère des Ressources naturelles pour sensibiliser la population à l'usage de véhicules à émission zéro et que c’est exactement ce que le centre de ressources va faire.

Le nombre de véhicules électriques dans la province a augmenté de 46 % l’an dernier, mais il demeure faible. Seulement 284 véhicules parmi les 333 870 immatriculés à Terre-Neuve-et-Labrador sont électriques, selon le bureau d’immatriculation des véhicules automobiles.

La province compte aussi 1270 véhicules hybrides, qui fonctionnent à l’essence et à l’électricité.

Jon Seary estime que la province accuse un retard considérable en la matière comparativement aux autres et qu’il est temps de faire du changement utile et bénéfique pour soi-même et pour les autres en conduisant un véhicule électrique plutôt qu'un à essence.

Le centre de ressources, dit-il, ouvrira ses portes en avril. Il compte renseigner les automobilistes en matière de véhicules électriques à l’aide d’une campagne sur le web et de diverses activités qui permettront aux gens d’essayer ce genre de véhicule. Des propriétaires de véhicules électriques pourront répondre aux questions des gens à ces occasions.

Pourquoi passer aux véhicules électriques?

Jon Seary souligne qu’en conduisant un véhicule électrique à Terre-Neuve-et-Labrador, les automobilistes évitent d’acheter de l’essence dont le prix augmente ces temps-ci.

Chargement de l’image

Terre-Neuve-et-Labrador compte 14 bornes de recharge rapide le long de la Transcanadienne, comme celle-ci dans la région de Saint-Jean (archives).

Photo : CBC/Lukas Wall

De plus, dit-il, les batteries de ces véhicules sont rechargées avec de l'hydroélectricité produite dans la province et dont le prix est plutôt stable.

M. Seary voit un avantage économique à l'adoption à grande échelle des véhicules électriques parce que, dit-il, l’argent dépensé pour les recharger reste dans la province.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !