•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les rencontres sportives reprennent le 17 février à l’Î.-P.-É.

Chargement de l’image

La saison d'hiver de soccer sera écourtée. Huit à dix matchs seront joués, au lieu des douze à quatorze matchs organisés chaque année.

Photo : Julien Lecacheur

À l'Île-du-Prince-Édouard, les tournois de hockey, de soccer et de basketball débuteront jeudi. Les compétitions sportives peuvent reprendre le 17 février dans la province et il ne fait aucun doute que plusieurs attendaient cela avec impatience.

Qu'ils jouent au hockey, au soccer ou pratiquent un sport scolaire, les sportifs insulaires n'ont plus qu'une idée en tête, soit le retour à la compétition.

Nous sommes très contents et excités pour nos membres qui vont pouvoir retourner au jeu, explique Tanner Doiron, le responsable des opérations à Hockey Î.-P.-É..

Un sentiment partagé par Jonathan Vos, le directeur technique de Soccer Î.-P.-É.. C'est un moment très excitant pour nous autres, les entraîneurs, les joueurs ainsi que pour moi, dit-il.

Le 8 février dernier, les autorités sanitaires ont annoncé le retour au jeu pour des milliers d'insulaires. Dès jeudi, les rencontres de hockey, de soccer ou encore de basketball vont reprendre à travers la province.

Mais avant de commencer, l'heure est à l'organisation et à la création des calendriers. Un véritable chantier pour Phil Bridges, le directeur du département des sports au ministère de l'Éducation.

« Nous espérons terminer les championnats à temps. Nous ne voulons pas dépasser le 5 avril pour terminer notre saison de basketball. »

— Une citation de  Phil Bridges, directeur du département des sports au ministère de l'Éducation
Chargement de l’image

Phil Bridges, le directeur du département des sports au ministère de l'Éducation organise un calendrier titanesque, 240 matchs pour 89 équipes à jouer en quatre semaines.

Photo : Julien Lecacheur

Règles sanitaires : retour et ajouts

En quatre semaines, 240 matchs seront joués par 89 équipes scolaires insulaires. Un défi de taille, mais réaliste, car les règles sanitaires seront sensiblement similaires à celles du passé.

Le port du masque sera toujours obligatoire, la jauge de spectateur sera de 50 % le 17 février et passera à 75 % le 17 mars. Le passeport vaccinal sera lui aussi obligatoire pour les accompagnateurs. Enfin, un isolement de 96 heures sera obligatoire pour les joueurs positifs à la COVID-19 ainsi que pour les contacts étroits des cas confirmés au virus.

« À partir du 17 février, ils pourront jouer des matchs, mais ne pourront pas être en contact avec plus de 50 personnes par jour. On ne parle pas de grands tournois, mais des rencontres entre Charlottetown et Summerside pourront par exemple avoir lieu. »

— Une citation de  Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Î.-P.-É.
Chargement de l’image

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 26 janvier 2022.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Saison plus longue au hockey, plus courte au soccer

Au hockey, la saison d'hiver s'annonce elle aussi chargée pour les 5000 joueurs insulaires. Hockey Î.-P.-É. a décidé que la saison sera rallongée d'un mois afin de donner le maximum de temps de glace aux participants.

« Nos championnats provinciaux et autres évènements vont être prolongés d'un mois. Cela va donner plus de temps de jeu pour nos joueurs et nos équipes. »

— Une citation de  Tanner Doiron, responsable des opérations, Hockey Î.-P.-É.
Chargement de l’image

Tanner Doiron, le responsable des opérations à Hockey Î.-P.-É. explique que la saison de hockey sera allongée d'un mois.

Photo : Julien Lecacheur

À l'inverse, la saison de soccer sera plus courte. Soccer Î.-P.-É. ne souhaite pas l'allonger afin de ne pas affecter les activités d'été, qui se joueront à l'extérieur dès le mois de mai.

« On a déjà manqué quatre à six semaines de jeu, alors la saison va être un peu plus courte que les années passées. On jouera peut-être huit à dix matchs, dans le passé c'était 12 à 14 . »

— Une citation de  Jonathan Vos, directeur technique, Soccer Î.-P.-É.
Chargement de l’image

Jonathan Vos explique ne pas vouloir sacrifier le soccer d'été au profit de celui d'hiver.

Photo : Julien Lecacheur

La saison d'hiver s'annonce donc différente pour tous en ce qui a trait au nombre de rencontres jouées. Mais l'objectif reste le même, avoir du plaisir sur les différents terrains tout en évitant la propagation de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !