•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestation de soutien aux camionneurs attendue samedi à Montréal

Chargement de l’image

Des manifestants appuyant le mouvement de protestation des camionneurs sont attendus samedi au parc Jarry, à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Des mouvements qui revendiquent la levée des restrictions sanitaires au pays doivent défiler samedi dans les rues de Montréal pour démontrer leur appui aux camionneurs. La mairesse Plante prévient qu'aucun blocage ne sera toléré.

L'événement baptisé Unis dans l'amour pour la liberté, relayé sur les pages Facebook d'au moins une dizaine de regroupements de camionneurs et de manifestants, doit commencer par un rassemblement au parc Jarry, samedi à 10 h. Il sera suivi d'une marche à travers les rues résidentielles du quartier Villeray.

Selon l'horaire publié sur Facebook, la marche d'environ une heure doit culminer au parc Jarry par des discours. Les manifestants comptent ensuite reprendre la route vers 13 h à destination d'Ottawa, où l'occupation du centre-ville par des camionneurs se poursuit depuis maintenant deux semaines.

À deux jours de la Saint-Valentin, quoi de mieux que de se réunir dans l'amour pour manifester ensemble notre désaccord avec ces mesures abusives et liberticides, peut-on lire sur la page Facebook de l'événement qui promet la participation des plus gros lanceurs d'alerte comme orateurs, sans toutefois les nommer.

Nous allons circuler dans les quartiers résidentiels. Nous allons aller chercher les gens qui ne nous voient pas lorsque nous marchons au centre-ville, écrivent les organisateurs, qui lancent un appel à tous les citoyens qui en ont contre les restrictions sanitaires, qu'ils soient vaccinés ou non.

Il va sans dire que l'annonce de cette manifestation interpelle l'administration municipale, qui redoute l'installation d'une occupation ou d'un blocage de camionneurs, comme c'est le cas depuis deux semaines à Ottawa ainsi qu'à plusieurs points de passage frontaliers de l'Ontario, du Manitoba et de l'Alberta.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a rappelé que manifester est un droit que son administration a l'intention de respecter, mais qu'aucune violence ou blocage de rues ne sera toléré par les autorités.

« Si des gens veulent venir manifester de façon paisible, absolument. Mais de bloquer des rues avec des camions, puis d'empêcher des opérations de se faire, ce ne sera pas toléré. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse de Montréal

Les forces policières sur le qui-vive

Le Service de police de la ville de Montréal et la Sûreté du Québec (SQ) affirment de leur côté surveiller de près les préparatifs de cette manifestation.

D'heure en heure, ça évolue. Est-ce qu'ils vont se rendre à Ottawa? Comment? On va suivre ça. Je peux vous dire que pour Québec, on les a suivis de la Côte-Nord jusqu'à Québec, a assuré la directrice générale de la SQ, Johanne Beausoleil.

Valérie Plante, pour sa part, a refusé d'en dire davantage sur la stratégie des autorités montréalaises à la veille de l’événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !