•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil d’administration de la STS suspend le directeur général Jean-Luc Roberge

Un homme avec une tuque pose devant une affiche dehors l'hiver.

Le directeur général de la Société de transport du Saguenay (STS), Jean-Luc Roberge, a été suspendu avec solde.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Les administrateurs de la Société de transport de Saguenay (STS) suspendent jusqu'à nouvel ordre le directeur général de l'organisation, Jean-Luc Roberge. Le directeur général adjoint, Frédéric Michel, assure l'intérim.

Le conseil d’administration, qui tenait à huis clos une séance extraordinaire jeudi à 15 h 15, a décidé à l’unanimité de suspendre avec traitement le directeur général, à la suite du rapport de la vérificatrice générale de Saguenay déposé lundi, qui a relevé plusieurs lacunes au sein de la société de transport.

La suspension est effective jusqu’à nouvel ordre aux fins d’enquêter sur les faits portés à l’attention des membres du conseil ainsi que sur l’exécution de ses tâches en lien avec le rapport du vérificateur général, a déclaré Jean-Marc Crevier, le président du conseil d’administration, par voie de communiqué, jeudi un peu avant 18 h.

Pendant ce temps, nous analyserons en profondeur les rapports de la vérificatrice générale afin de mettre en place un plan d’action rigoureux qui assurera de meilleures pratiques de gestion et de gouvernance, a-t-il ajouté.

L'intérim assuré par le directeur général adjoint

Le conseil d'administration a confié l'intérim au directeur général adjoint de la STS, Frédéric Michel. Le directeur général par intérim, qui est avocat de formation, aura la responsabilité d'assurer la saine gestion de l'organisation, de coordonner les orientations du conseil d'administration et de maintenir les opérations.

La vérificatrice générale Sylvie Jean a émis dans son rapport 70 recommandations, après avoir réalisé un audit de 14 mois sur la gouvernance et des pratiques de gestion de la société de transport ainsi que sur l'entretien des véhicules.

La STS gère un budget annuel de 25 M$, dont la moitié provient de Saguenay.

Jean-Luc Roberge est entré en poste en juin 2016 à la STS. Le conseil d’administration avait recommandé le renouvellement de son contrat pour cinq ans, en septembre dernier, laissant toutefois la décision finale au nouveau conseil d’administration formé en novembre, après les élections municipales. M. Roberge demeurait en poste jusqu'à ce qu'une décision soit prise.

Les administrateurs avaient toutefois ensuite préféré attendre avant de se prononcer, a-t-on indiqué, du côté des communications de la société de transport.

La prochaine séance régulière du conseil d’administration est prévue le 21 février à 13 h 30.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !