•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le convoi anti-mesures sanitaires fait perdre de l’argent aux commerçants à Winnipeg

Un serveur met la table dans un restaurant.

La présence du convoi anti-mesures sanitaires dans le centre-ville de Winnipeg nuit aux affaires de certains commerces, comme le restaurant East India Company.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En plus de devoir composer avec les défis de la pandémie, des entreprises doivent essuyer des pertes financières en raison du convoi qui proteste contre les mesures sanitaires devant le Palais législatif, dans le centre-ville de Winnipeg.

Des camions font retentir leurs klaxons depuis six jours maintenant et leur présence entrave la circulation dans le secteur de l'avenue Broadway et du boulevard Memorial.

Des entreprises constatent que l'accès à leurs commerces est plus difficile, indique la directrice des communications et du marketing pour la zone d’amélioration commerciale du centre-ville, le Downtown Winnipeg BIZ, Pamela Hardman.

Propriétaire du restaurant East India Company à Winnipeg, Sachit Mehra a constaté une baisse de l'achalandage dans son commerce. L'impact se fait davantage sentir la fin de semaine, précise-t-il.

Pour les personnes qui viennent ici, c’est très difficile d’accéder au restaurant. Les rues sont bloquées, les camionneurs sont stationnés sur Broadway et Memorial, affirme-t-il.

Depuis le début de la pandémie, les difficultés s’enchaînent, déplore le restaurateur.

Il y a eu les restrictions, les problèmes de capacité et maintenant les camionneurs. C’est difficile, exprime-t-il.

Le convoi d'Ottawa est également problématique pour les affaires dans son restaurant East India Company d'Ottawa.

Selon Pamela Hardman, une entreprise du secteur aurait perdu jusqu’à 30 % de ses revenus au cours des derniers jours.

Malgré les perturbations dans le centre-ville, elle lance un appel afin que les citoyens continuent d’encourager les commerçants du coin.

Le centre-ville est ouvert et toujours accessible. C’est vraiment important de venir et de soutenir les entreprises parce qu’elles ont vraiment besoin de l'appui des Winnipégois en ce moment, implore Mme Hardman.

Pour appuyer son message, elle souligne que 299 des 300 pâtés de maisons que compte le territoire desservi par la Zone d’amélioration commerciale du centre-ville sont ouverts et accessibles.

À quand la fin du convoi?

Mercredi, la Commission de police de Winnipeg a tenu une réunion spéciale pour dialoguer publiquement avec le chef du Service de police, Danny Smyth, et poser des questions sur la façon sécuritaire de démanteler cette occupation des rues.

Le président de la Commission, le conseiller municipal Markus Chambers, affirme que Danny Smyth a mentionné que les agents tentent de trouver un équilibre entre le droit de manifester et les désagréments causés aux citoyens. Il ajoute que selon M. Smyth, donner des contraventions pourrait mettre de l'huile sur le feu.

L'un des organisateurs du convoi, Caleb Brown se dit prêt à cesser le bruit si les manifestants peuvent avoir des communications avec le Bureau de la première ministre.

On essaie de rester ici de manière pacifique en respectant les règlement et on ne veut pas fâcher les gens. On veut simplement ouvrir un dialogue, déclare-t-il.

Mardi soir, les organisateurs du convoi ont envoyé une lettre à la première ministre avec leurs revendications.

Le Bureau de la première ministre mentionne que c'est au Service de police de Winnipeg de gérer l'intervention entourant cette manifestation.

Avec les informations de Jérémie Bergeron

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.