•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes Noirs ont besoin d’en savoir plus sur l’apport des Noirs au Canada

Des fillettes arrivent à l'école avec leur mère.

En apprendre davantage sur la contribution des Noirs à l'édification du Canada rend les jeunes fiers.

Photo : Associated Press / David McFadden

Radio-Canada

Les jeunes Noirs connaissent peu les contributions des Noirs canadiens à la construction du pays. C’est le constat que dressent des membres des communautés immigrantes, lors des ateliers dans des écoles, dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs.

Rares sont ceux qui savent qu'il y a eu même des Noirs qui ont combattu dans plusieurs guerres, qui ont fait que le Canada soit libre, soit un grand pays aujourd'hui, explique Basile Bakumbane, engagé au sein de la communauté noire de Windsor.

Selon M. Bakumbane, les contributions et les réalisations des Noirs dans divers domaines de la vie du pays sont timidement évoquées, que ce soit dans les écoles et même dans les programmes scolaires.

Les jeunes aimeraient que cela fasse partie des programmes, que ce soit quelque chose qu’on étudie pour qu’on comprenne davantage plutôt que ce soit ce qu’on fait seulement au mois de février.

Une citation de Basile Bakumbane, engagé au sein de la communauté noire de Windsor

Pour M. Bakumbane, les jeunes Noirs sont souvent agréablement surpris d'apprendre que leurs ancêtres ont activement participé au développement du pays d'accueil. Cette sensibilisation leur inspire confiance, explique-t-il.

Basile Bakumbane debout pose pour une photo.

Basile Bakumbane est un membre actif au sein de la communauté noire à Windsor.

Photo : Avec l'autorisation de Basile Bakumbane

Le Mois de l'histoire des Noirs en Ontario

Consulter le dossier complet

Graphique du Mois de l'histoire des Noirs.

Tout le temps qu’on en parle, ça suscite une certaine fierté d'appartenance au Canada chez les jeunes Noirs, selon M. Bakumbane.

Idrine Matenda Zambi, professeur à temps partiel à l'Université d'Ottawa, campus de Windsor, et conseiller pédagogique responsable de l'équité et de l'éducation inclusive au Conseil scolaire catholique Providence, pense qu’il est important de centrer la sensibilisation sur des points positifs de l’histoire des Noirs.

Pour lui, l’histoire des Noirs ne se résume pas à la seule période sombre de l’esclavage.

C’est très important de parler des peuples noirs, de leurs origines, de leurs contributions très positives et très significatives dans beaucoup de domaines, dit-il.

Basile Bakumbane estime pour sa part que braquer les projecteurs sur les aspects positifs du rôle des communautés noires motiverait les jeunes à se sentir plus intégrés à leur environnement.

C’est ce qui est nécessaire, ça encourage les jeunes; ils vont chercher à apporter chacun sa pierre angulaire à l’édifice et contribuer à faire prospérer le Canada, explique-t-il.

Basile Bakumbane est arrivé au Canada en 2010. Il explique qu'il se sent heureux d’appartenir à l’une des communautés qui ont bâti le Canada.

Cela nous rend aussi fiers de dire que, ce dont nous bénéficions en vivant au Canada, c’est aussi le résultat d'une combinaison de plusieurs communautés parmi lesquelles la communauté noire, dit-il.

Idrine Matenda Zambi en plan de portrait, à l'extérieur.

Idrine Matenda Zambi, conseiller pédagogique, responsable de l'équité et de l'éducation inclusive au sein du Csc Providence.

Photo : Avec l'autorisation de Idrine Matenda Zambi

Cependant, Idrine Matenda Zambi déplore le fait que malgré la présence des Noirs au Canada depuis plusieurs siècles, ils continuent à subir le racisme sous différentes formes.

Les personnes qui viennent des communautés africaines découvrent le racisme par rapport à l'emploi, par rapport à l'éducation [...] quand elles arrivent au Canada, fait-il remarquer.

C’est très important de les sensibiliser par rapport à cette réalité-là, conclut-il.

Dans le cadre de la célébration du Mois de l’histoire des Noirs, Basile Bakumbane et Idrine Matenda Zambi ont participé ce mercredi à une table ronde à l’émission Matins sans frontières sur l'aspect historique et les contributions des personnes noires.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.