•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des convois rendent difficile l’accès à un hôpital dans le sud du Manitoba

Façade du centre de santé Boundary Trails.

L'accès au centre de santé Boundary Trails entre Morden et Winkler a été rendu difficile la semaine dernière en raison d'un convoi anti-mesures sanitaires.

Photo : Google map

Radio-Canada

Des convois anti-mesures sanitaires rendent difficile l’accès au Centre de santé Boundary Trails situé entre Morden et Winkler, dans le sud du Manitoba, à un peu plus de 100 kilomètres au sud-ouest de Winnipeg.

À quelques reprises, des convois,en roulant lentement sur l’autoroute 3, ont ralenti la circulation.

La semaine dernière, Terry Tichkosky a amené sa sœur de 82 ans à l’hôpital parce qu’elle souffrait de douleurs à la poitrine.

Habituellement, le chemin entre Morden et Winkler prend 15 minutes. Derrière le convoi, le déplacement lui a pris 1 heure et 15 minutes.

J’étais littéralement emprisonné, dans le bouchon de circulation, raconte-t-il à CBC mardi.

COVID-19 : tout sur la pandémie

Consulter le dossier complet

Une représentation du coronavirus.

M.Tichkosky dit avoir réussi à se faufiler entre des véhicules en attirant l’attention des automobilistes, mais les semi-remorques et tracteurs à l’avant ne l’ont jamais laissé passer.

Mardi, la sœur de M. Tichkosky est toujours à l’hôpital et souffre d’une infection sévère, informe-t-il.

Le maire de Morden, Brandon Burley, raconte que cette histoire n’est pas unique.

En plus de ralentir la circulation en roulant lentement, certains protestataires se stationnent de manière à bloquer l’accès à des routes secondaires ou en gravier qui pourraient être utilisées comme détour pour se rendre à l’hôpital.

C’est une action extrêmement dangereuse, et certainement, si c’est fait dans cette intention, c’est une action immorale, déplore-t-il dans une entrevue à CBC mardi.

On ne sait pas quand le convoi va recommencer, mais on leur demande de le faire d’une manière plus responsable pour s’assurer que notre communauté ne soit pas mise en danger, poursuit, le maire Burley.

Un porte-parole de Santé Sud indique que le convoi a également eu des impacts sur son personnel. Deux infirmières sont arrivées en retard pour leur quart de travail, la fin de semaine dernière.

De plus, deux ambulances ont été coincées dans la circulation pendant plus d’une heure, mais heureusement aucun patient n’a été touché, confirme le porte-parole de Santé Sud, mais le risque d’avoir un incident critique est réel.

La police surveille la situation

Le Code de la route interdit aux véhicules de rouler à une vitesse qui pourrait perturber la circulation

Un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) affirme que la police respecte le droit des gens d’exercer leur droit de manifester tout en maintenant la paix.

Une communication ouverte, une approche raisonnée et tempérée et le bon usage du pouvoir discrétionnaire de la police guident les interventions de la GRC lors d’événements majeurs comme ceux-ci, a affirmé le porte-parole.

Au cours de la dernière fin de semaine, la GRC a reçu des appels concernant le blocage de l’accès au Boundary Trails Health Centre et des préoccupations concernant la sécurité routière, laisse savoir le porte-parole.

Les agents de police affirment avoir discuté avec les organisateurs du convoi pour s’assurer qu’une voie de l’autoroute 3 reste ouverte à la circulation et être restés sur les lieux pour assurer la sécurité.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.