•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien entraîneur des Whitecaps plaide coupable à des accusations d’ordre sexuel

Un homme en uniforme de construction marche devant une façade en verre dans laquelle il y a le logo des Whitecaps de Vancouver.

Les propriétaires des Whitecaps ont publié une lettre d'excuses à la suite d'allégations de harcèlement et d'intimidation visant un ancien entraîneur de l'équipe féminine.

Photo : Ben Nelms/CBC

La Presse canadienne

Un ancien entraîneur de l’équipe féminine des Whitecaps de Vancouver et de l’équipe féminine des moins de 20 ans du Canada a plaidé coupable de quatre chefs d’accusation pour délit sexuel sur quatre personnes.

Mardi matin à la Cour provinciale de la Colombie-Britannique, Bob Birarda a plaidé coupable à trois chefs d’accusation pour agression sexuelle et à un chef d’accusation pour exploitation sexuelle.

Il a comparu par visioconférence à son audience qui avait lieu au Palais de justice de North Vancouver.

Lorsque le juge lui a demandé comment il souhaitait plaider aux quatre chefs d’accusation qui pesaient contre lui, Bob Birarda a répondu d'une voix forte : Je plaide coupable, Monsieur le Juge. La date de l'audience pour la détermination de la peine n’a pas encore été fixée.

En décembre 2020, l’ancien entraîneur a été accusé de six chefs d’accusation pour exploitation sexuelle, de deux chefs d’accusation pour agression sexuelle et d'un chef d’accusation pour leurre de mineur pour des infractions alléguées qui se seraient déroulées à North Vancouver, à Burnaby et à West Vancouver entre janvier 1988 et mars 2008.

Les accusations ont été modifiées la semaine dernière pour y inclure six chefs d’accusation pour incitation à des contacts sexuels, trois chefs d’accusation pour agression sexuelle et un chef d’accusation pour avoir mis à la disposition d’un mineur du matériel sexuellement explicite.

Plus d'une douzaine de femmes ayant joué pour les Whitecaps et ayant pris part à l’équipe nationale des jeunes de moins de 20 ans autour de 2008 ont dénoncé les agissements de l’ancien entraîneur en alléguant qu’ils étaient inappropriés envers des membres des deux équipes.

Les allégations qui sont portées sont celles d’avoir envoyé des messages textes sexuels à certaines joueuses, d’avoir frotté la cuisse d’une joueuse, d’avoir proféré des commentaires obscènes et d’avoir intimidé de jeunes femmes qui ignoraient ou dénonçaient son comportement.

Ces allégations n’ont pas été prouvées en cour.

Bob Birarda a été démis de ses fonctions d’entraîneur par les Whitecaps et par Canada Soccer en octobre 2008. Les deux organisations n’ont pas immédiatement répondu à la demande de commentaires mardi.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.