•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les exportations de patates de l’Î.-P.-É. vers Porto Rico peuvent reprendre mercredi

Une cargaison de centaines de sacs de pommes de terre dans un entrepôt.

Des centaines de sacs de pommes de terre entassés dans un entrepôt sont destinés à des banques alimentaires au Canada, puisqu'il est interdit de les exporter aux États-Unis (archives).

Photo : Gracieuseté - Welcome Hall Mission

Radio-Canada

Les exportations de pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard vers Porto Rico pourront reprendre dès mercredi, a annoncé le département américain de l’Agriculture.

[Le département de l'Agriculture] a déterminé que l'importation de ces pommes de terre dans des conditions spécifiques présente peu de risques d'introduire la galle verruqueuse à Porto Rico, peut-on lire dans un communiqué de presse du gouvernement américain.

Le secrétaire américain à l'Agriculture, Tom Vilsack, a précisé que les risques sont faibles en raison des conditions climatiques, ainsi que de l’absence d’une industrie de la pomme de terre sur le territoire.

Il est essentiel que nous fondions nos décisions sur des données scientifiques solides, écrit-il. Nous sommes convaincus que ce commerce peut reprendre en toute sécurité.

La ministre de l'Agriculture Marie-Claude Bibeau et le député insulaire Lawrence MacAulay se sont rendus à Washington le 27 janvier 2022.

La ministre de l'Agriculture Marie-Claude Bibeau et le député insulaire Lawrence MacAulay se sont rendus à Washington à la fin janvier pour tenter de dénouer l'impasse qui paralyse l'industrie de la pomme de terre de l'île (archives).

Photo : CBC

Le bureau de la ministre canadienne de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a ajouté que les exportations pourront reprendre à certaines conditions, notamment concernant l’étiquetage des produits.

Des démarches sont également en cours, selon elle, afin d’accélérer la reprise des exportations de pommes de terre vers le reste des États-Unis.

Il s’agit d’un développement majeur dans la crise qui secoue l’industrie de la pomme de terre de l’Île-du-Prince-Édouard. Il y a deux semaines, la ministre Marie-Claude Bibeau avait dit qu’elle avait confiance que les exportations pourraient reprendre vers les États-Unis peu de temps après Porto Rico.

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, se réjouit de la reprise des exportations de pommes de terre vers Porto Rico, un marché qu’il qualifie de très important .

C’est la première bonne nouvelle pour notre industrie de la pomme de terre depuis de nombreuses semaines, clame-t-il.

Néanmoins, Dennis King souligne que tant que les exportations de pommes de terre vers les États-Unis — le principal marché de la province — demeurent suspendues, de nombreuses fermes familiales de la province en paieront le prix.

Depuis novembre, une interdiction empêche l'Île-du-Prince-Édouard d'exporter ses pommes de terre vers les États-Unis. Cette décision a été prise après la découverte de la gale verruqueuse de la pomme de terre dans deux champs de la province.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.