•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton ne sait plus où mettre la neige et va revoir son plan

Une déneigeuse dans une rue enneigée.

Moncton, le 5 février 2022.

Photo : Radio-Canada / Sarah Déry

Radio-Canada

Le conseil municipal de Moncton demande des changements au plan de déneigement à la suite d’une série de tempêtes. Elles ont déversé une abondante quantité de neige qui rend la conduite dangereuse et les trottoirs impraticables pendant des jours.

Des conseillers municipaux ont demandé lundi soir si la ville dispose du personnel et de l’équipement nécessaires et d’un plan approprié pour répondre aux besoins lors de fortes tempêtes.

Moncton mobilise toutes ses ressources disponibles en plus de celles de sous-traitants privés, a indiqué le directeur municipal, Marc Landry. Il a ajouté que le plan de déneigement sera révisé.

Le plan établit les priorités des employés municipaux et de ceux du secteur privé en matière de déneigement des rues. Il classe aussi les trottoirs en trois catégories en se basant sur une tempête qui dépose 20 cm de neige.

Les trottoirs des artères municipales doivent être déblayés dans les 24 heures suivant une tempête de ce genre, ceux de la deuxième catégorie (par exemple ceux de la rue High) doivent être déblayés dans les 48 heures suivantes et ceux de la troisième catégorie dans les trois jours suivants.

Trop de neige

Selon le personnel administratif, les tempêtes récentes ont rendu le plan de déneigement difficile à suivre en raison de leur durée, de la quantité de neige déversée supérieure à 20 cm, du nombre de quarts de travail nécessaire et du manque de place pour la neige qu’il faut parfois évacuer de la ville.

Un homme dans un quartier résidentiel utilise une souffleuse pour se débarrasser de la neige devant son entrée de maison.

Plus de 50 cm de neige sont tombés par endroit le week-end dernier dans la région du grand Moncton.

Photo : Radio-Canada

Des employés affectés aux 16 souffleuses à trottoir sont parfois affectés aux chasse-neige. Il n’y avait que six souffleuses à trottoir actives samedi après la récente tempête de neige.

Les enfants ne devraient pas avoir à marcher dans la rue pour se rendre à l’école, selon le conseiller municipal Bryan Butler.

Le conseiller municipal Charles Léger a ajouté qu’il y avait parfois tellement de neige aux intersections que les automobilistes ne pouvaient pas voir s’il y avait des véhicules aux alentours, avant d’être complètement dans l’intersection.

Le centre-ville de Moncton sous la neige.

La ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, enregistre une importante accumulation de neige.

Photo : Radio-Canada

Les conseillers municipaux ont fait plusieurs critiques envers le plan de déneigement de la ville, tout en précisant que ces critiques ne visent aucunement les personnes qui font le travail.

La ville a un budget de 6 millions de dollars pour le déneigement des routes et des trottoirs, ainsi qu’un surplus de 5,4 millions de dollars pour les années où il y a beaucoup de neige.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !