•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mois de l’histoire des Noirs : trois questions à la rappeuse Missy D

La rappeuse Missy D est assise, les mains sous le menton et regarde l'objectif.

La rappeuse Missy D

Photo : David Markwei Productions

Née au Rwanda, la rappeuse et chanteuse Missy D a grandi en Côte d’Ivoire et au Zimbabwe avant de s’établir à Vancouver en 2010.

Pour cette artiste, le Mois de l’histoire des Noirs est un moment de réflexion. Un moment pour se renseigner sur cette histoire et la faire connaître. Un temps pour commémorer les moments difficiles, mais aussi célébrer les exploits, la joie et la créativité de cette communauté, dont les récits ne se trouvent pas toujours dans les livres d’histoire.

Une histoire qui, selon elle, vaut la peine d'être mise de l'avant non seulement pendant un mois, mais tout au long de l'année.

Dans le cadre de ce mois honorant l’histoire des Canadiens noirs, Missy D a accepté de se livrer en trois questions, dévoilant les œuvres et les artistes noirs qui l'ont inspirée.

Une personnalité noire que vous admirez?

La rappeuse Missy Elliott.

La rappeuse Missy Elliott

Photo : Supplied by artist

Missy Elliott. Ce n’est pas une surprise, car elle fait partie de mon nom d’artiste (rires).

Elle représente beaucoup pour moi. Elle est authentique depuis ses débuts [et ça se voit dans] sa musique, son style, sa créativité. Elle célèbre ses formes, sa culture, ses différences.

Lorsque j’étais petite, c’était incroyable de la voir à l’écran parce qu’il n’y avait pas beaucoup de gens qui me ressemblaient à ce moment-là. Donc, quand je voyais Missy Elliott, c’était un exploit. C’était imaginable.

Elle me rappelle toujours que tout est possible pour cette petite fille noire que je suis.

Une oeuvre d'un(e) artiste noir(e) qui vous a marquée?

Mar Sy porte une casquette et il salue en la touchant avec ses doigts.

Omar Sy dans la série « Lupin »

Photo : Netflix

Une œuvre qui m’a marquée récemment, c’est la série Lupin. Spécialement [l'acteur] Omar Sy.

Je suis Omar Sy depuis que je suis toute petite. Je me souviens de Service après-vente, des sketches d'Omar et Fred. Ça m’a toujours fait plaisir de le voir à la télé, car il me ressemblait. Sa joie de vivre était dynamique dans un monde où il n'y avait pas beaucoup de Noirs à la télé.

Lorsque j’ai vu Lupin à l’affiche avec Omar Sy, ça m’a fait chaud au cœur comme si Omar, c’était la famille. Ça fait plaisir de voir sa démarche, sa détermination, les efforts qu’il a dû faire pendant toutes ces années. Il a accompagné mon enfance et, maintenant, ma vie d'adulte.

Ça me donne espoir que des enfants peuvent le voir, peuvent l'admirer. Ça me fait plaisir de voir qu'il devient une idole. C'était une idole pour moi quand j'étais petite avec ses sketches. Et là, je le vois devenir une idole pour le monde entier, pour des gens qui parlent toutes les langues.

Ça m’a marquée de voir cette série, car, oui, Omar Sy, il est super.

Un(e) artiste noir(e) que vous souhaitez nous faire découvrir?

Couverture du livre The Body in Not An Apology sur laquelle on trouve une femme noire nue couchée sur des ailes de papillon.

Couverture du livre « The Body in Not An Apology »

Photo : Carey Lynne Fruth

Sonya Renée Taylor. C’est une poète américaine et l'auteure d’un livre intitulé The Body is Not An Apology.

Se retrouver dans un livre plein de vie et de compassion, c’est juste incroyable. Sonya Renée Taylor m’a donné confiance et espoir avec mon histoire et mon corps.

En parlant de l’histoire des Noirs, on pense à son corps, on pense à ce qu’on a vécu.

Je n’avais jamais lu un livre qui parle de ce qu’elle appelle l’amour radical qu'on peut offrir à son corps. Je me suis vraiment retrouvée dans son livre.


Au sujet de Missy D

Missy D fait du rap depuis son plus jeune âge. L’artiste qui chante en anglais et en français crée ce qu’elle appelle du rap & soul, un genre qui allie des mélodies françaises, R&B, hip-hop et jazz. Missy D a lancé en mars 2020 son second microalbum intitulé Yes Mama, une chanson en hommage à sa mère en temps de confinement. La rappeuse travaille sur son premier album en français, dont la sortie est prévue au printemps 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !