•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin du passeport vaccinal en Saskatchewan dès le 14 février

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe.

Scott Moe reconnaît que la preuve de vaccination a été une mesure efficace pour combattre le variant Delta du SRAS-CoV-2.

Photo : CBC / Matt Duguid

Le premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, annonce que la preuve de vaccination ne sera plus nécessaire à compter du 14 février en Saskatchewan.

Bien que les commerces n'aient plus à la demander après cette date, la preuve vaccinale et le code QR demeureront disponibles pour les personnes qui voyagent à l'extérieur de la province.

Le port du masque demeurera quant à lui obligatoire jusqu'à la fin du mois de février.

Scott Moe reconnaît que la preuve de vaccination a été une mesure efficace pour combattre le variant Delta du SRAS-CoV-2.

Il croit toutefois que, avec le variant Omicron, les bénéfices d'une telle mesure ne l'emportent plus sur les risques pour la population.

« Il est temps pour nous d'avancer. »

— Une citation de  Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Le premier ministre estime qu’il est maintenant temps de mettre fin aux divisions que la preuve vaccinale a causées au sein de la communauté.

Il rappelle également que les vaccins et les tests rapides continueront d'être facilement accessibles.

La responsabilité individuelle de se tester et de s'isoler si l'on est malade sera d'autant plus importante, ajoute Scott Moe. Il sera important pour chaque Saskatchewanais de définir son propre niveau de risque acceptable et d'agir en conséquence s'il se sent mal à l'aise.

Par ailleurs, le premier ministre explique aux entreprises qui choisissent de continuer à exiger une preuve de vaccination qu'elles ne bénéficieront pas d'une protection juridique, comme cela a été le cas jusqu'à maintenant.

Parlez à vos avocats, lance-t-il.

La Saskatchewan est la première province à annoncer la fin du passeport vaccinal.

La dose de rappel accessible aux adolescents

La Saskatchewan annonce également que les personnes âgées de 12 à 17 ans sont dorénavant admissibles à la troisième dose de vaccin.

Cette dose de rappel peut être administrée cinq mois après la deuxième dose de vaccin.

Avec cette mesure, le gouvernement espère ainsi offrir une protection supplémentaire aux adolescents de la province.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab.

Le Dr Shahab accompagnait le premier ministre devant les médias.

Photo : CBC / Matt Duguid

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, a d'ailleurs dit vouloir que les choses soient aussi normales que possible dans les écoles.

Le Dr Shahab explique qu’il est important pour les divisions scolaires de penser à l’avance aux politiques de port du masque qu’elles pourraient mettre en place en fonction de l’évolution de la situation dans leurs établissements.

Le Dr Shahab affirme que certains parents pourront choisir que leurs enfants utilisent ou non des masques.

Des données hebdomadaires plutôt que quotidiennes

Le Dr Saqib Shahab a également profité de la conférence de presse pour annoncer que les statistiques sur le nombre de cas, de décès et d'hospitalisations liés à la COVID-19 seront désormais disponibles tous les jeudis, une fois par semaine.

Il explique que c'est de moins en moins utile de les publier tous les jours.

Cette nouvelle formule pourrait toutefois changer si la situation le requérait.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !