•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pont Ambassador bloqué par des manifestants entre Windsor et Détroit

Une camionnette transportant une affiche en opposition à la vaccination obligatoire bloque la route.

La manifestation bloquant l'accès au pont Ambassador se poursuit pour une 2e journée.

Photo : CBC/Christopher Ensing

Radio-Canada

Des manifestants continuent ce mardi à bloquer l'accès au pont Ambassador entre Windsor et Détroit, le lien transfrontalier le plus achalandé entre le Canada et les États-Unis.

Selon la police, une centaine de protestataires sont toujours sur place.

En début de soirée mardi, l'administration du pont Ambassador a déclaré que l'accès aux États-Unis était désormais entièrement ouvert [...] grâce aux négociations exceptionnelles des services de police de Windsor et du Convoi de la liberté.

Pourtant autour de 21 h, les manifestants ont bloqué à nouveau les voies qui permettent d'emprunter le pont pour se rendre à Détroit, selon des journalistes de CBC.

L'entrée vers le Canada demeure elle aussi fermée.

Des camions et voitures arborant des drapeaux canadiens.

Plusieurs manifestants interrogés sur place ont indiqué n'avoir aucune intention de mettre fin au blocage.

Photo : CBC/Darrin Di Carlo

Mardi après-midi, la circulation sur la rue Huron Church, le point d'accès principal au pont, avait repris en direction des États-Unis de façon contrôlée, selon la police de Windsor.

La PPO demande aux automobilistes d'éviter la zone et conseille à ceux qui doivent se rendre aux États-Unis d'utiliser le tunnel qui relie Windsor à Détroit. Les camionneurs sont quant à eux invités à se rendre au pont Bluewater à Sarnia, à environ 155 km au nord-est de Windsor.

Encombrement à Sarnia après la déviation du trafic

En conséquence, cette région a observé mardi un trafic élevé, d'après la PPO locale.

À 21 h mardi, le temps d'attente à ce point de passage était de près de 3h 30, selon l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

L'ASFC a classé le pont Ambassador comme temporairement fermé quelques minutes avant minuit lundi, dans une mise à jour de son site Web consacré aux temps d'attente à la frontière.

Cependant, tôt mardi matin, la police de Windsor a déclaré dans un tweet qu'une voie de circulation à destination des États-Unis était ouverte et accessible par l'entrée de la rue Wyandotte Ouest.

Quelques manifestants et une voiture de police.

Des manifestants et la police aux abords du pont Ambassador, mardi matin à Windsor

Photo : Radio-Canada / Elvis Nouemsi Njiké

Aucune voie n'était ouverte en revanche pour permettre aux véhicules de sortir du pont Ambassador en direction du Canada.

À l’heure actuelle, on ne sait pas encore pourquoi l'ASFC indique que le pont est temporairement fermé, alors qu'une des voies fonctionne au ralenti.

Réactions politiques

Le député libéral de Windsor-Tecumseh, Irek Kusmierczyk, qui condamne la manifestation, assure être en pourparlers avec le premier ministre Justin Trudeau, le ministre de la Sécurité publique et le ministre des Transports. Bloquer le pont Ambassador, c'est comme se tenir debout sur la trachée de notre communauté. Voilà à quel point c'est grave. On parle d'un impact sur les emplois [et] sur les moyens de subsistance, dit-il.

La gestion de la manifestation relève des autorités locales et provinciales, étant donné que celle-ci se situe hors de la frontière, s'accordent pour dire le député et le ministre des Transports fédéral, Omar Alghabra. Ottawa se dit néanmoins prêt à fournir du soutien.

Selon le maire de Windsor, Drew Dilkens, environ 300 millions de dollars de marchandises entrent dans la ville chaque jour et quelque 10 000 camions de transport utilisent le pont Ambassador.

Photo du maire de Windsor Drew Dilkens.

Le maire de Windsor, Drew Dilkens (Archives)

Photo : Radio-Canada / Derek Spalding

C'est une chose de protester, de s'installer et d'être une nuisance dans les rues d'Ottawa, et une autre chose de descendre et de fermer le passage frontalier international où circule une grande majorité des échanges, alors nous faisons de notre mieux, a-t-il déclaré à CBC.

La police de Windsor fait de son mieux pour travailler avec les manifestants, mais vous avez des gens qui prennent des décisions irrationnelles et vous essayez de trouver et de mettre en place une solution rationnelle, mais vous ne travaillez pas avec des acteurs rationnels dans tous les cas.

Doug Ford a déclaré mardi matin sur Twitter que le pont Ambassador est une artère commerciale vitale entre le Canada et les États-Unis. De nombreux travailleurs essentiels, y compris les travailleurs de la santé de première ligne, en dépendent pour se rendre au travail. La police est sur place pour assurer la circulation en toute sécurité.

L'opposition ontarienne exhorte le premier ministre Ford à révoquer les permis de véhicules utilitaires des camionneurs qui ne partent pas immédiatement.Doug Ford a toujours eu le pouvoir de dire aux occupants que s'ils ne partent pas, ils n'auront plus de permis, a déclaré la chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath, dans un communiqué de presse.

Le député néo-démocrate de Windsor-Ouest, Brian Masse, a quant à lui dénoncé le manque de leadership du premier ministre Justin Trudeau.

La fermeture du pont Ambassador aura de graves répercussions sur les travailleurs essentiels, y compris les travailleurs de la santé, qui travaillent de l'autre côté de la frontière, a-t-il souligné dans une déclaration. Les solutions ne sont pas simples, mais un leadership national est nécessaire.

Matt Moroun, le propriétaire du pont, a publié un communiqué mardi matin. Le commerce international doit reprendre. [...] La famille Moroun comprend les conducteurs de camions et les personnes bloquées par cette manifestation. Nous encourageons les autorités à réagir aussi vite que possible, dans le respect mutuel, indique le communiqué.

Des manifestants continuent mardi matin à bloquer l'accès au pont Ambassador entre Windsor et Détroit, le lien transfrontalier le plus achalandé en Amérique du Nord. Les détails avec Mariève Bégin.

Des manifestants décidés à rester

La manifestation contre la vaccination obligatoire des camionneurs et les restrictions sanitaires a commencé lundi après-midi.

La protestation a perdu de son ampleur depuis, mais certains manifestants affirment qu'ils resteront sur les lieux tant que les gouvernements n'auront pas acquiescé à leurs demandes.

On est frustrés. Rien ne bouge à Ottawa et Doug Ford ne change pas sa position. Nous allons rester ici jusqu'à l'abandon de la vaccination obligatoire, lance le camionneur Jake Dyck, qui ne peut pas aller aux États-Unis parce qu'il n'est pas vacciné. J’ai une famille, une maison, je m’en sors difficilement, explique-t-il. Je ne travaille plus depuis trois semaines [...] j’espère pouvoir retourner au travail.

Aucune arrestation n'a été effectuée jusqu'à maintenant.

Près de 2,5 millions de camions empruntent le pont Ambassador chaque année. Plus de 25 % des marchandises exportées entre les États-Unis et le Canada y transitent.

Nombre de manifestations contre la vaccination obligatoire et les mesures de santé publique ont eu lieu au cours des derniers jours au pays, y compris à Toronto et à Ottawa. Des camionneurs occupent une partie du centre-ville d'Ottawa depuis plus d'une semaine.

Avec les informations de Elvis Nouemsi Njiké, et CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...