•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fête du bois flotté cherche un nouvel organisateur

Chargement de l’image

L'avenir de la Fête du bois flotté devra être pris en charge par une autre organisation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Comité d’aménagement et de développement durable, environnemental et culturel de Sainte-Anne-des-Monts (le CADDEC) se retire de l’organisation de l’événement après plus de 10 ans.

L’organisme veut recentrer ses actions vers l’aménagement durable et l’environnement.

Le président du CADDEC, Éric Archambault explique que son organisation est composée de sept bénévoles qui en ont beaucoup sur les épaules. Tout le monde a déjà un emploi à temps plein, souligne M. Archambault. Il qualifie d’éprouvantes les deux dernières éditions, qui se sont déroulées dans un contexte pandémique en version écourtée.

Malgré les incertitudes qui pèsent toujours sur l’organisation d’événements, Éric Archambault estime qu’il s’agit d’un bon moment pour repenser le festival.

La Ville de Sainte-Anne-des-Monts a d’ailleurs toujours soutenu la Fête, fait valoir M. Archambault.

Juste avant la pandémie, à l’été 2019, la Fête du bois flotté avait attiré 25 000 personnes en quatre jours. Les retombées pour la ville sont indéniables. Mais est-ce la bonne formule? demande le porte-parole du CADDEC.

« La table est mise pour réinventer la fête. »

— Une citation de  Éric Archambault, président du Comité d’aménagement et de développement durable, environnemental et culturel

Le festival mérite, croit-il, d’avoir une organisation permanente pour sa relance. Une ressource pourra gérer la programmation, les demandes de subventions et la coordination des activités, fait-il valoir.

L’organisme se dit prêt à donner un coup de pouce pour expliquer comment fonctionne l’événement à qui voudra prendre la relève.

Le CADDEC entend se consacrer dorénavant à la base de son mandat, soit le développement durable et l’environnement.

Quant à la Ville de Sainte-Anne-des-Monts, le maire Simon Deschênes indique qu’il préfère discuter de la nouvelle d’abord avec les autres élus et les citoyens. Il ajoute qu’il commentera la nouvelle d’ici quelques jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !