•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation : fermetures de rues maintenues et forte présence policière au centre-ville

Des camions et des manifestants ont bloqué une intersection majeure samedi.

Une autopatrouille empêche un camion de passer sur l'avenue University lors de la manifestation d'appui aux camionneurs opposés à la vaccination obligatoire, samedi à Toronto.

Les manifestants n'ont pu se rendre en camion jusqu'à Queen's Park samedi.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Au lendemain de la manifestation antimesures sanitaires, le Service de police de Toronto maintient des fermetures de rues et une forte présence policière au centre-ville dimanche.

Des camions et des manifestants ont bloqué une intersection majeure pendant des heures, samedi.

La surintendante d'état-major, Lauren Pogue, explique que le plan de dimanche est de limiter les perturbations au centre-ville de Toronto et de continuer à protéger le tronçon de l'avenue University où se trouvent plusieurs hôpitaux.

Le plan est le même que celui de samedi.

Nous avons un objectif très similaire aujourd'hui pour protéger [ce secteur], affirme la porte-parole du Service de police de Toronto.

Elle ajoute que garantir l'accès des hôpitaux aux travailleurs de la santé, aux patients et à leurs familles en visite reste essentiel.

Ces travailleurs de la santé avaient un accès illimité aux hôpitaux [samedi]. Nous avons réussi à le faire, indique Mme Pogue.

Cela continue d'être une priorité pour nous aujourd'hui. Si les manifestants reviennent, nous les ferons bouger. Nous avons été très clairs avec tout le monde. Nous n'autoriserons pas de manifestations prolongées, précise la surintendante d'état-major.

Selon Mme Pogue, la police de Toronto n'est au courant d'aucune manifestation contre les mesures sanitaires et la vaccination obligatoire qui serait prévue dans la ville dimanche.

Le Service de police de Toronto n'a pas fourni de nombre précis de manifestants qui se sont rassemblés samedi devant Queen's Park, mais reconnaît que la manifestation a attiré un nombre significatif de personnes.

Le corps policier a fermé les voies suivantes samedi :

  • L'avenue University, entre les rues College et Queen
  • Queen's Park Crescent, entre les rues College et Bloor Ouest
  • La rue College, entre la rue Yonge et l'avenue University
  • La rue Queen Ouest, entre la rue Yonge et l'avenue University
  • La rue Bay, entre les rues Bloor Ouest et Queen Ouest

Les fermetures de rues de samedi restent en place, avec deux ajouts :

  • Le chemin Avenue, entre les rues Dupont et Bloor Ouest
  • L'avenue Lowther, entre le chemin Avenue et l'avenue Spadina

Des hôpitaux du secteur avaient annulé certains services au cours de la fin de semaine ou transformé certains rendez-vous médicaux en consultations virtuelles.

L'Hôpital Women's College a annoncé dimanche que toutes ses cliniques seraient ouvertes lundi, mais a conseillé aux patients de prévoir plus de temps pour les déplacements. Même chose pour l'hôpital SickKids.

Rencontre avec le maire de Toronto

Sur Twitter, le maire de Toronto, John Tory, confirme avoir rencontré le chef de la police, James Ramer, dimanche matin pour faire le point sur la réponse policière en cours cette fin de semaine.

Bien que la situation reste calme aujourd'hui, la police continue de surveiller les choses et un certain nombre de fermetures de rues sont toujours en vigueur, affirme le maire.

John Tory remercie les autorités et les Torontois de leur patience.

La solliciteure générale Sylvia Jones, de son côté, a félicité la Ville, le Service de police et la Police provinciale, notamment, pour leur travail exemplaire visant à assurer la sécurité de la manifestation d'hier.

Une deuxième arrestation

Dimanche, le Service de police de Toronto a confirmé avoir arrêté un deuxième homme en lien avec la manifestation du convoi de camionneurs samedi.

Un homme de 34 ans a été arrêté après avoir jeté des matières fécales sur une personne. Il a été accusé d'agression avec une arme.

L'événement a eu lieu à l'angle du chemin Bedford et de la rue Bloor Ouest, selon les autorités.

Un homme de 22 ans, qui fait face à trois chefs d'accusation, avait été arrêté samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !