•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chanteur et acteur Paolo Noël s’est éteint à l’âge de 93 ans

L'homme est assis en studio et sourit.

Paolo Noël sur le plateau de l'émission « Pénélope » en 2011

Photo : Radio-Canada / Lisa Marie Noël

Radio-Canada

Chanteur de charme puis acteur, notamment dans Omertà, Paolo Noël est décédé dimanche à l'âge de 93 ans. Atteint de la maladie d'Alzheimer depuis quelques années, il avait été hospitalisé à la fin de janvier.

Paolo Noël est mort entouré de ses proches, qui étaient réunis pour prier en ce jour de Pâques.

Il laisse dans le deuil sa femme, Diane Bolduc, et leurs deux enfants, Vanessa et Constantino.

C’est en gagnant un concours d’imitation de Tino Rossi en 1948 que le jeune Paolo Noël, dont le vrai nom était Paul-Émile Noël, a fait ses débuts après une enfance marquée par la pauvreté et des années passées dans un orphelinat.

À l'annonce du décès du chanteur et acteur Paolo Noël, Francine Grimaldi se remémore les nombreuses années passées avec ce grand nom de la culture québécoise

Au cours des années suivantes, il s’est produit dans plusieurs cabarets montréalais, dont les réputés Casa Loma et Café Havana, et il a enregistré ses premiers disques.

Sa rencontre avec le producteur Jean Grimaldi a permis à sa carrière de s’envoler.

En 1955, il a fait ses débuts à l’émission Music-hall, diffusée à la télévision de Radio-Canada, en plus d'animer une émission chaque semaine à la radio de CKVL.

Ginette Noël fait la révérence tout en tenant la main de son père.

Paolo Noël présente sa fille Ginette au «Bal des petits souliers» de 1969.

Photo : Radio-Canada

L’année suivante, Paolo Noël a connu le succès avec ses chansons Vierge Marie et Ma prière, puis il a gagné le trophée du meilleur interprète au Canada français, décerné par le journal Samedi-Dimanche.

Au cours des années 1960, plusieurs de ses chansons, comme Le bateau de Tahiti, La valse de nos 20 ans, Un souvenir, Ce soir, je veux t'aimer, Caterina, Savoir aimer ou encore Le temps des guitares, se sont hissées dans les palmarès de ventes.

C'est également à cette époque qu'il pilote plusieurs émissions télévisées à Télé-Métropole, notamment Toast et café avec Dominique Michel, Le music-hall des jeunes et Les tannants de chez-nous avec Gilles Latulippe.

Sur cette photo en noir et blanc, l'homme tient un micro avec une femme et le père Noël à ses côtés.

« Le gala des orphelins » en 1973 avec la fée des Étoiles (Dominique Michel), l'animateur Paolo Noël et le père Noël (Gérard Vermette).

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

En 1968, il a été élu Monsieur Radio-Télévision au Gala des artistes. Il animera ensuite l'émission Le café provincial sur les ondes de CJMS.

Les années 1970 lui ont permis de connaître une seconde vague de popularité avec des chansons aux titres amusants telles que T'as donc des beaux bip bop, Flip Flop and Fly et Flouche, flouche, flouche, prout, prout.

À cette époque, il a également eu sa propre émission de radio, intitulée Paolo Noël.

L'homme chante au micro dans un studio.

Le chanteur Paolo Noël en 1973

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

Au début des années 1980, l’artiste a pris la plume pour raconter sa vie dans Entre l’amour et la haine – De l’orphelinat au succès et Entre l’amour et l’amour – Ainsi tourne le vent, tourne la vie. Ces livres autobiographiques se sont écoulés à plus de 150 000 exemplaires. En 1984, il a d’ailleurs reçu le prix Biblio.

Le troisième tome de son autobiographie, J’ai mordu dans la vie et la vie m’a mordu, est paru en 2012.

Le reste de la carrière de Paolo Noël s’est plutôt déroulé sur les plateaux de tournage. En 1999, il a incarné le mafieux italien Tony Potenza dans la troisième saison de la populaire série Omertà, un rôle qu’il a repris dans le film Omertà, de Luc Dionne, en 2012.

Dans une photo en noir et blanc, l'homme chante dans un studio. Des musiciens sont derrière lui.

Le chanteur Paolo Noël en 1966

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Paolo Noël a aussi joué dans les films suivants : Y a toujours moyen de moyenner!, de Denis Héroux, en 1973; Les immortels, de Paul Thinel, en 2003; Ma tante Aline, de Gabriel Pelletier, en 2007; Les doigts croches, de Ken Scott, en 2009; Coteau rouge, d’André Forcier, en 2011.

Au cours des 20 dernières années, Paolo Noël avait fait paraître des compilations, dont 50 ans de chansons de toutes les couleurs, en 2000, et Paolo chante Noël, en 2014.

En 2019, Paolo Noël avait confié ses impressions sur la mort à l’émission La victoire de l’amour, diffusée à TVA : Je vais avoir de la peine de m’en aller, j’aimerais vivre 100 ans, avait-il dit avant d'ajouter ne pas avoir du tout peur de la mort.

L'homme est studio de radio et sourit.

Paolo Noël à l'émission « Medium large » en 2012

Photo : Radio-Canada / Marie-Sandrine Auger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !