•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Carnaval de Québec lancé sur fond de manifestations

Le Bonhomme Carnaval au Carnaval de Québec 2022.

La manifestation contre les mesures sanitaires n'a pas empêché Bonhomme de donner le coup d'envoi des festivités du Carnaval de Québec 2022.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Beaumont-Drouin

Les organisateurs du Carnaval de Québec ont bon espoir de pouvoir cohabiter avec les manifestants antimesures sanitaires qui occupent, depuis jeudi soir, une partie de la colline Parlementaire.

Le coup d’envoi du Carnaval a été lancé à 17 h vendredi, la veille de ce qui pourrait être la plus importante manifestation tenue à Québec depuis le début de la pandémie.

Tous les sites ouvrent au même moment, que ce soit le Camp à Jos, où on peut jouer aux jeux vidéos, on a un parcours à obstacles cette année qui est une grande nouveauté, les glissades au parc de la Francophonie. Le coeur de l'événement, le palais de Bonhomme, est spectaculaire, souligne avec optimisme la directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond.

Une pancarte sur laquelle est écrit « Quand la peur devient l'unique virus » repose sur un lampadaire non loin de la fontaine de Tourny, devant l'édifice de l'Assemblée nationale du Québec.

Québec se prépare à accueillir une manifestation contre les mesures sanitaires, samedi.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Premier convoi

Le premier convoi est arrivé jeudi dans la capitale. La direction du Carnaval ne croit pas que les manifestants voudront gâcher la fête.

Pour l'instant, ça se passe très bien. Ce qu'on entend aussi semble positif au niveau du respect, de la cohabitation qui est possible entre la manifestation et notre événement, mentionne Mélanie Raymond.

Des voitures et des camionnettes aux abords de la colline Parlementaire, à Québec. Des policiers sont présents sur le trottoir.

Le convoi de manifestants est arrivé en début de soirée jeudi aux abords de la colline Parlementaire, à Québec.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

La présence des manifestants n’a pas entraîné d’ajustements majeurs ou d’embauches de personnel supplémentaire pour assurer la sécurité. Les sites du Carnaval sont déjà clôturés, comme chaque année.

Il n'y a pas de changement, parce que tous les points d'entrées étaient déjà sécurisés. Les différences importantes se passent sur la voie publique. Ce sont les autorités concernées qui ont pris ce volet-là en charge. On collabore de très près avec eux, explique la directrice générale.

Enseigne du Carnaval de Québec devant l'édifice de l'Assemblée nationale.

Le Carnaval de Québec se tient du 4 au 13 février.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Possible baisse d'achalandage

Les organisateurs, comme c’est le cas pour bien des commerçants, hôteliers et restaurateurs, s’attendent à une baisse d’achalandage dans le Vieux-Québec durant la première fin de semaine.

Ça nous préoccupe, c'est vrai. Par contre, on a la chance de se produire sur 10 jours, jusqu'au 13 février. On est au centre-ville, mais aussi ailleurs dans la ville, souligne Mélanie Raymond.

Bruno Marchand regarde vers la gauche, d'un air sérieux.

Bruno Marchand, maire de Québec (archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Appel des élus

La présence de manifestants ne change pas les plans du maire de Québec, Bruno Marchand. Il a réitéré vendredi son intention de prendre part aux festivités durant la première fin de semaine.

Moi je serai sur place pour dire que c'est possible de vivre le Carnaval. Nos restaurateurs, notre monde, la lumière que [le Carnaval] génère en cette sortie de crise ; c'est nécessaire, et je veux y contribuer, lance-t-il.

« Québec est prête à accueillir des gens, des touristes. Le Carnaval est une belle période. Les plans sont crédibles et rigoureux pour le rendre sécuritaire. »

— Une citation de  Bruno Marchand, maire de Québec.

Le premier ministre du Québec, François Legault, invite lui aussi les festivaliers à se rendre sur place.

Je lance un appel aux citoyens de Québec et du reste du Québec. S'il vous plaît, allez au Carnaval de Québec, allez dans les restaurants, allez dans les hôtels à Québec. Ça se passe bien, estime-t-il.

Mesures sanitaires

Pour une deuxième année consécutive, le Carnaval doit conjuguer aussi avec les mesures sanitaires. Les bains de foule étant interdits, il n’y aura pas de défilé.

Le Bonhomme Carnaval va tout de même visiter les différents quartiers de la ville à bord du Bonhomme Mobile.

Les festivaliers de 13 ans et plus qui souhaitent accéder aux sites du Carnaval, même à l’extérieur, devront présenter leur passeport vaccinal.

Sur présentation du passeport vaccinal et d’une pièce d'identité, ils recevront un bracelet à usage unique à mettre au poignet.

Les bracelets devront être présentés aux contrôleurs en place aux entrées des sites et activités.

Le port du masque sera aussi obligatoire pour visiter le palais de Bonhomme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !