•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation à Ottawa : un camp de fortune s’organise au parc de la Confédération

Une structure en bois se trouve entre les tables de ravitaillement et le stand de distribution de nourriture chaude.

La structure en bois a été construite jeudi après-midi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les manifestants du « convoi de la liberté » semblent se préparer à occuper la ville plus longtemps. Jeudi après-midi, une structure de bois a été érigée et des meubles ont été transportés sur leur campement de fortune.

Les nombreux manifestants qui n'ont pas quitté les lieux s'organisent et semblent vouloir rester encore quelque temps. Dans le parc de la Confédération, tout près de l'hôtel de ville d'Ottawa, une structure de bois qui ressemble à un cabanon a été construite jeudi.

Des roulottes ont été stationnées tout près et des abris démontables pour les voitures ont également été montés. Une cuisine de fortune sert également des repas chauds aux manifestants.

Des gens font la file pour obtenir devant l'abri en toile de plastique.

Des gens font des hot-dog et des hamburgers sur leur barbecue pour les manifestants .

Photo : Radio-Canada

Du bois a aussi été mis à la disposition des manifestants pour faire des feux afin de se réchauffer.

Le maire d'Ottawa Jim Watson affirme avoir vu des photos de ladite construction. C'est en quelque sorte le comble de la stupidité, a-t-il affirmé en entrevue sur les ondes de CBC.

Ce dernier a aussi souligné que les douzaines de bombonnes de propane combinées aux litres de diésel sur place représentaient un danger. Le Service des incendies de la Ville veillera à ce que les installations soient sécuritaires.

« Quelqu'un va être blessé ! J'exhorte ces manifestants à faire preuve de bon sens et de décence.  »

— Une citation de  Jim Watson, maire d'Ottawa

Le premier magistrat a d'ailleurs ajouté qu'il n'irait pas à la rencontre des manifestants puisqu'il se dissocie complètement de leur cause.

Je n'irais pas les rencontrer, car pourquoi récompenser un mauvais comportement, a-t-il lancé. Ces gens sont venus, ils ont protesté et ils ont continué à rester et à faire des ravages dans notre ville et dans notre communauté, c'est assez.

Dans un courriel, la Commission de la capitale nationale (CCN) a indiqué être au courant de la situation . Nous travaillons avec le Service de police d'Ottawa et le Service d'incendie d'Ottawa pour obtenir de l'aide afin de sécuriser le site, a-t-on ajouté.

Une demande pour geler le GoFundMe de l'organisation

Dans une mise à jour envoyée au conseil municipal, le maire Jim Watson a indiqué qu’il avait demandé à ce que GoFundMe gèle les fonds récoltés pour le convoi.

Ils ont entendu notre cas et ont été mis au courant des actes illégaux qui ont été commis dans le cadre de la manifestation, a-t-il poursuivi. Ils évaluent la situation sous plusieurs angles et nous ont assuré que les fonds resteront gelés pendant plusieurs jours pendant qu'ils procéderont à une évaluation supplémentaire concernant leurs conditions d'utilisation et les directives communautaires.

Une demande a aussi été faite à Sécurité publique Canada afin que des ressources supplémentaires soient envoyées pour prêter main-forte aux équipes sur le terrain.

Une séance extraordinaire du conseil municipal aura lieu en début d’après-midi lundi afin que les élus puissent discuter de l'impact de la manifestation sur les résidents et les entreprises.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.