•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès d’Yvan Truchon : le verdict sera rendu le 16 février

Chargement de l’image

Sur cette photo tirée d'une vidéo, Yvan Truchon est interrogé par les policiers.

Photo : Document de cour

Chargement de l’image

Le procès de l’Almatois Yvan Truchon, accusé d’avoir sollicité les services sexuels d’une mineure, a pris fin jeudi avec la présentation des plaidoiries au palais de justice de Chicoutimi.

Après les présentations des deux parties, le juge Pierre Simard a pris la cause en délibéré. Il livrera son verdict le 16 février.

L'avocat de la défense, Jean-Marc Fradette, a d’abord plaidé que son client a été accusé injustement et qu'il doit être acquitté de l'accusation d'avoir sollicité les services sexuels d'une personne d'âge mineur.

Lors de cette dernière journée de ce procès qui se déroule depuis lundi, l'avocate de la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Nicole Ouellet, a plutôt répliqué que l'athlète d'Alma a clairement communiqué pour obtenir de tels services, ce qui est amplement suffisant pour le reconnaître coupable.

En aucun temps, mon client n'a souhaité avoir une relation sexuelle avec une femme de moins de 18 ans lorsqu'il été arrêté le 12 mars 2020 dans un hôtel de Chicoutimi, a plaidé Jean-Marc Fradette.

Pendant sa plaidoirie d'une durée de 1 h 45, l'avocat a expliqué qu'Yvan Truchon n'a jamais cru les prétentions de l'escorte qui disait avoir 16 ans, tant dans les échanges textos qu'une fois rendu dans la chambre d'hôtel. L'avocat a rappelé que le site Internet était réservé aux adultes, que l'escorte, qui était en fait une policière, semblait avoir plus de 20 ans sur les photos et que les prostituées mentent souvent aux clients. Une fois dans la chambre, rappelle l'avocat, Yvan Truchon s'est conforté dans l'idée que la dame était majeure en la comparant avec sa petite-fille qui avait 16 ans à l'époque.

La défense a aussi discrédité le témoignage de l'agente d'infiltration qui s'est trompé d'individu. Elles n'est pas fiable, elle a arrêté plusieurs personnes et présenté un rapport de notes erroné quant à la personne a-t-il expliqué, soulignant que la policière prétendait que le client avait les cheveux blancs, les yeux bleus et s'exprimait de façon normale. Jean-Marc Fradette a rappelé qu'Yvan Truchon a les cheveux foncés, les yeux brun-noir et qu'il bégaie de façon notable.

L'avocat a aussi reproché aux enquêteurs de ne pas avoir enregistré le moment crucial de cette quatrième opération du genre au Québec, soit les échanges avec l'agente d'infiltration une fois dans la chambre. Si on avait l'enregistrement, serait-on ici aujourd'hui?, a demandé Jean-Marc Fradette au juge Pierre Simard, ajoutant qu'il n'est pas criminel d'aimer les femmes majeures qui ont l'air mineures.

Noyer le poisson

D'entrée de jeu, la représentante du DPCP a répliqué que la défense tente de noyer le poisson dans ce dossier. Nicole Ouellet a rappelé les mots exacts de l'accusation, soit avoir communiqué avec quiconque en vue d'obtenir des services sexuels d'une personne âgée de moins de 18 ans moyennant rétribution.

Même en écartant le témoignage de l'agente d'infiltration, elle constate : il prend la peine trois fois de vérifier si elle a bien 16 ans. C'est sûr hors de tout doute à la face même des textos, qu'il avait négocié un contrat au coût de 100 dollars, a poursuivi l'avocate.

Nicole Ouellet a aussi invité le juge à douter de la version d'Yvan Truchon quant aux motifs qui l'ont amené à hésiter avant de monter dans la chambre. Elle a souligné que selon les textos, Yvan Truchon était dans le stationnement de l'Hôtel Le Montagnais de Chicoutimi. Il est allé prendre un café, a attendu à 9 h 40 avant de monter dans la chambre, visiblement après avoir mûri sa réflexion, a-t-elle expliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !