•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mont-Carmel : le propriétaire est à convertir une autre RPA de 400 logements

Une seconde résidence privée pour aînés (RPA) de l'homme d'affaires Henry Zavriyev subira le même sort que celui réservé à Mont-Carmel. La majorité des 443 appartements du Château Beaurivage seront reconverties en logements locatifs.

La résidence Château Beaurivage dans le Nord-Est de Montréal

La résidence Château Beaurivage, dans le nord-est de Montréal

Photo : Radio-Canada

La Résidence Mont-Carmel n'est pas la seule RPA détenue par l'homme d'affaires Henry Zavriyev où les résidents risquent de perdre leur logement avec services.

L’automne dernier, les personnes âgées résidant au Château Beaurivage ont reçu un avis d’éviction pour changement de vocation de logement alors que M. Zavriyev s’apprête à convertir deux des trois tours du complexe, a appris Radio-Canada.

Selon les informations publiques, l’immeuble de 443 appartements dans le nord-est de Montréal a été vendu 45 millions de dollars, en septembre 2021, à une entreprise détenue et dirigée par ce jeune investisseur immobilier aux pratiques critiquées.

Contrairement au cas de Mont-Carmel, l’acte de vente notarié ne fait pas état d’une clause où l’acheteur s’oblige à respecter l’exploitation de l’immeuble à titre de résidence privée pour aînés certifiée.

Dans le cas de Château Beaurivage, les résidents qui voulaient absolument avoir une place dans une RPA certifiée s’installaient dans la tour 1, et les autres qui voulaient rester comme simples locataires restaient dans les tours 2 et 3, explique le porte-parole Éric Barbeau, relationniste à Proxiba relations publiques.

C’est une façon très créative de trouver des solutions pour permettre aux gens de rester sur place [...], à savoir qu’on garde une certification de RPA dans une des tours, ajoute M. Barbeau.

Près de 85 % des résidents de cette RPA ont plus de 75 ans, selon la fiche technique de la résidence au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec.

Selon M. Barbeau, la situation financière des RPA au Québec exige un peu de souplesse et un peu de créativité.

Prenons l’exemple d’hier, illustre le relationniste. Manon Massé monte aux barricades, dénonce la situation comme si c’était quelque chose de malsain [...], alors que c’est tout le contraire qui est en train de se passer, tant à Mont-Carmel qu'à Château Beaurivage, à savoir : préserver des milieux de vie, investir dans des milieux de vie qui sont à vendre!

Moi, j’invite Mme Massé à communiquer avec nous, poursuit M. Barbeau.

La députée de Québec solidaire Manon Massé qui avait réagi hier à notre reportage, est intervenue mercredi à l'Assemblée nationale sur le dossier, qualifiant de scandale la transformation de RPA en logements locatifs sans services.

Quand tu as une augmentation de 3 % de ton loyer, mais que tu as perdu tous tes services parce que c'est finalement le CLSC [centre local de services communautaires] qui va le remplir, bien, en fait, là, tu ne peux pas rester [...]. Ça s'appelle comment? Une éviction, a-t-elle lancé à la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation.

Il y a des discussions avec le cabinet de la Santé, avec le CIUSSS, et les soins vont continuer, a notamment répondu la ministre Andrée Laforest.

Au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS NIM), la porte-parole Emilie Jacob nous écrit que depuis le mois de novembre, le CIUSSS NIM accompagne les résidents [du Château Beaurivage] dans cette transition et s'assure que leurs droits soient respectés.

Nous suivons de près le dossier, et les résidents ont en main un numéro pour joindre le CIUSSS au besoin et avoir réponse à leurs questions, a-t-elle ajouté.

Des places pour Mont-Carmel

Pendant ce temps, Radio-Canada a appris que les sœurs de la Providence s’offrent pour héberger des résidents de la résidence Mont-Carmel.

Nous avons plusieurs établissements pour aider [...] notamment deux résidences privées pour aînés qui pourraient accueillir jusqu’à 90 personnes de la résidence Mont-Carmel, nous a mentionné Monica Andrei, directrice des services d’hébergement pour Carrefour Providence et directrice conseil déléguée pour les résidences Providence Saint-Dominique et Providence Notre-Dame-de-Grâce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !