•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney veut assouplir les mesures sanitaires de l’Alberta dès février

Jason Kenney enlève son masque tout juste avant d'annoncer de nouvelles mesures sanitaires en Alberta.

Le premier ministre Jason Kenney dit observer une baisse du nombre d'infections dans la province.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, veut assouplir de manière « significative » les mesures sanitaires dans la province dès février. En conférence de presse mardi, il a ajouté que la levée du programme d’exemption des restrictions, soit la preuve vaccinale, est une des priorités.

Jason Kenney pense fournir la structure de cet assouplissement des mesures et règlements sanitaires d'ici la semaine prochaine.

Il a admis ne pas se fier à un indicateur précis pour aller de l’avant, mais plutôt à l’ensemble des tendances globales. Le nombre d’infections, une baisse soutenue du nombre d'hospitalisations et le taux de positivité seront notamment étudiés pour décider du moment d'agir.

Le premier ministre attend une amélioration de ces tendances avant d’avancer lentement et prudemment [vers une réouverture] en réduisant la pression sur notre système de santé.

« Je crois que ça arrivera ce mois-ci, en février. »

— Une citation de  Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Je demande aux gens d’être un peu patients. Nous sommes encore à un nombre record d'admissions à l’hôpital pour les personnes qui ne sont pas aux soins intensifs, a-t-il indiqué.

L’été dernier, la province a mis en place un plan de réouverture en trois étapes en fonction des hospitalisations et de l’avancée de la campagne de vaccination.

Distribution de 3,1 millions de tests rapides cette semaine

La médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, a aussi annoncé la distribution de 3,1 millions de tests de dépistage rapide cette semaine dans les pharmacies de Calgary, Edmonton, Red Deer, les communautés des Premières Nations et les emplacements de Services de santé Alberta (AHS).

Depuis mardi, ces tests sont disponibles dans la région sud de la province, indique dans un gazouillis le compte Twitter de Services de santé Alberta zone sud.

Depuis lundi, le Paxlovid, un traitement anti-COVID de Pfizer est administré dans la province. Le médicament est conçu afin de prévenir le développement de symptômes graves de la COVID-19 chez les adultes admissibles.

L’Alberta possède un inventaire de 3200 lots de Paxlovid. Santé Alberta affirme néanmoins que ce nombre devrait doubler vers la fin du mois avec une livraison de 3200 traitements par Santé Canada.

L’inventaire disponible est limité et est réservé aux Albertains qui en profiteraient le plus, souligne un porte-parole de Santé Alberta, Jason Maloney.

Dans la province, 134 pharmacies ont reçu un approvisionnement initial de Paxlovid.

1585 hospitalisations

Les autorités sanitaires ont enregistré 1980 nouvelles infections au virus causant la COVID-19 depuis vendredi et 13 décès de plus, en Alberta.

Le pic d’infection lié à la vague Omicron est passé il y a deux semaines en Alberta, selon Jason Kenney. Le premier ministre implore toutefois les Albertains d’être consciencieux du virus en raison des pressions qu’il exerce sur le système de santé.

Mardi, 1585 personnes atteintes de la COVID-19 étaient soignées à l'hôpital, dont 109 aux soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, 3579 personnes sont décédées de la COVID-19 en Alberta.

Avec les informations de Wallis Snowdon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !