•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaise Ndala sera le président d’honneur du 43e SLO

Des tablettes sur lesquelles sont déposés des livres et des cadres contenant les photos de Blaise Ndala, Chloé LaDuchesse et Christian Quesnel.

Le 43e SLO, dont le thème est Lire l’avenir, aura lieu virtuellement du 24 au 28 février prochain.

Photo : Radio-Canada

Blaise Ndala, Chloé LaDuchesse et Christian Quesnel font partie des 150 autrices et auteurs qui réinventeront le futur avec leurs mots au prochain Salon du livre de l’Outaouais (SLO). Le 43e SLO, dont le thème est Lire l’avenir, aura lieu virtuellement du 24 au 28 février prochain.

Le romancier d’origine congolaise Blaise Ndala, établi à Ottawa, agira à titre de président d’honneur de l’événement. À ses côtés, la poétesse de Sudbury Chloé LaDuchesse et le bédéiste de la Petite-Nation Christian Quesnel représenteront respectivement l’Ontario français et l’Outaouais en tant qu’invités d’honneur.

Pour Blaise Ndala, cette nomination s’avère une façon de boucler la boucle. Son roman Dans le ventre du Congo, récompensé à deux reprises dans la dernière année (Prix Ivoire 2021 et prix Kourouma 2021), est arrivé dans les librairies le 21 février dernier.

Un an plus tard, pratiquement jour pour jour, on se retrouve au Salon du livre de l'Outaouais, [...] chez moi, dans la ville qui m'a vu naître écrivain, fait-il valoir.

« [En tant que président d’honneur], je suis celui qui appelle les lecteurs et les lectrices à monter dans la même barque que moi, celle du Salon du livre de l'Outaouais, à se hisser vers le mât et à dire : "Voilà, il y a un avenir qui est là." »

— Une citation de  Blaise Ndala, romancier et président d’honneur du SLO 2022

En plus de Chloé LaDuchesse et de Christian Quesnel, cinq autres invités seront à l’honneur : Francine Ruel, Fanie Demeule, Daniel Lessard, le poète wendat Jean Sioui ainsi que l’auteure jeunesse Carine Paquin.

Le public sera par ailleurs invité à rencontrer les invités d’honneur par visioconférence, dans une salle privée, pour jaser avec eux comme s'ils étaient à leur salle de dédicace, ajoute la directrice générale du SLO, Mélanie Rivet.

Une programmation transformée

L’événement devait se tenir de façon hybride en 2022, mais aura lieu en formule virtuelle encore cette année, en raison du variant Omicron. Hormis l’exposition Le legs de l’auteur et créateur wendat Louis-Karl Picard-Sioui, reportée en juin, la majorité des activités ont été adaptées pour le virtuel.

Ainsi, le spectacle Projet Terre (27 février), sous la direction artistique de Jean Marc Dalpé, ne sera pas présenté sur scène, mais plutôt dans un format vidéo, disponible en rediffusion jusqu’au 6 mars. À travers les poèmes de Chloé Sainte-Marie, Daniel Lavoie et Véronique Sylvain, entre autres, ce projet soulève différentes réflexions sur divers enjeux écologiques.

« Est-ce qu’on aura un avenir plus écoresponsable? Plus engagé? On invite les gens à profiter du livre pour se créer un espace imaginaire du futur. »

— Une citation de  Mélanie Rivet, directrice générale du Salon du livre de l’Outaouais

Tables rondes, entretiens et performances littéraires viendront donc ponctuer les cinq journées – et non quatre, tel que prévu au départ – de l’événement. On a ajouté une journée de plus [lundi le 28 février] pour réussir à rentrer toute la programmation, qui devait avoir lieu sur deux ou trois scènes, souligne Mme Rivet.

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, les lecteurs pourront notamment rencontrer l’auteur gatinois Edem Awumey et l’historien Amadou Ba. Le SLO fera également un clin d'œil à l’Ontario français avec les autrices Marie-Josée Martin et Marie-Thé Morin.

Autre nouveauté cette année : l’outil de carnet virtuel permettra notamment aux lecteurs de prendre en note les livres ayant capté leur attention, pour se les procurer plus tard.

Pour y aller :

43e Salon du livre de l’Outaouais
Du 24 au 28 février 2022
En ligne, au slo.qc.ca (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !