•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux de déforestation suspendus sur l’ancien champ de tir de Tracadie

Des manifestants ont interrompu des travaux de déforestations en cours sur le terrain de l'ancien champ de tir de Tracadie.

Des manifestants ont interrompu des travaux de déforestations en cours sur le terrain de l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Radio-Canada

Le député libéral fédéral d'Acadie-Bathurst, Serge Cormier, indique que les travaux de déforestation et de décontamination menés par la Défense nationale sur l'ancien champ de tir de Tracadie sont suspendus.

Le député fédéral affirme que cet arrêt des travaux fait suite à une demande du gouvernement du Nouveau-Brunswick, propriétaire des lieux.

Le politicien fédéral en entrevue dans les studios de Radio-Canada.

Serge Cormier, député libéral fédéral d'Acadie-Bathurst.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement provincial n'a pas encore confirmé qu'il avait bel et bien demandé la suspension de ces travaux.

Depuis un certain temps, les gouvernements provincial et fédéral se lancent la balle quant aux raisons de ces travaux de déforestation, qui ont lieu sur ce territoire prisé par les amateurs de chasse, de pêche et de plein air de la région.

Une autre manifestation mardi

Des manifestants qui dénoncent ces travaux de déforestation ont bravé le froid mardi matin pour bloquer les activités. C'était avant l'annonce de la suspension des travaux.

Raynald Brideau, un des organisateurs de la manifestation, était en colère.

C’est juste [...] les grosses compagnies qui en veulent [des bleuetières]. Nous on en veut pas de ça dans la Péninsule acadienne, dénonce-t-il.

Une vingtaine de manifestants dehors.

Des manifestants tentent de bloquer les travaux à l'ancien champ de tir de Tracadie. Des policiers sont sur place.

Photo : Radio-Canada / Mario Mercier

Les travaux avaient également été interrompus vendredi dernier par les manifestants.

Plus tôt dans la journée, Raynald Brideau disait que son groupe bloquerait les travaux aussi longtemps qu’il le faut.

On va avoir besoin de beaucoup de monde pour sortir les machines pour arrêter la coupe à blanc jusqu’à ce que le gouvernement s’assoie avec nous et fasse une entente, disait-il.

Des manifestants sur le site de l'ancien champ de tir de Tracadie.

Des manifestants sur le site de l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Radio-Canada

Selon lui, des lettres ont été envoyées à la province pour demander une consultation avec la population, mais personne au gouvernement provincial n’a répondu à ces demandes.

Le terrain de l’ancien champ de tir est prisé par les amateurs de plein air. La province a espoir d’y exploiter des bleuetières et a demandé au gouvernement fédéral d’y exécuter des travaux de décontamination.

Le provincial et le fédéral se lancent la balle

Le député Serge Cormier croit que le gouvernement du Nouveau-Brunswick doit expliquer pourquoi des coupes à blanc sont menées sur l'ancien champ de tir.

Le ministère provincial de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches suggère de demander la raison d'être de ces travaux au ministère de la Défense nationale.

Une abatteuse multifonctionnelle

Une abatteuse multifonctionnelle était à l'oeuvre, la semaine dernière, sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

Photo : Gracieuseté

Visiblement excédé, le député Serge Cormier rappelle que ce territoire est la propriété du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

L'ancien champ de champ de tir appartient à la province du Nouveau-Brunswick, répète le député fédéral. Eux, ils nous ont présenté un plan qu'ils avaient pour toutes sortes de choses en 2018. Nous, on fait le travail qu'ils nous demandent.

Le gouvernement provincial a déjà indiqué qu'il allait permettre l'exploitation de bleuetières sur l'ancien champ de tir de Tracadie.

La ministre de l'Agriculture, Margaret Johnson, a assuré le 27 janvier dernier que les travaux de déforestation ne sont aucunement liés à des projets de bleuetières.

« Les travaux de décontamination en cours à l'ancien champ de tir de Tracadie ne sont pas liés à la demande de propositions actuelles pour le développement de bleuets sauvages. »

— Une citation de  Margaret Johnson, ministre de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du N.-B

Le ministère de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches ne peut pas parler des travaux qui ont pu commencer aujourd'hui, a indiqué un porte-parole par courriel, jeudi dernier. Le ministère de la Défense nationale effectue les travaux de décontamination de l'ancien champ de tir et toute question doit lui être adressée.

La réponse de la Défense nationale est brève.

Oui, nous avons des travaux de décontamination en cours, indique le ministère fédéral par courriel. En ce qui concerne le futur du terrain/bleuets, il s'agit d'une question pour la province.

Avec des informations de l'émission La matinale d'ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !