•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspé souhaite interdire de nouveau le camping sur les plages

Deux tentes et deux personnes installées sur une plage.

La Municipalité est aussi en pourparlers avec la nation de Gespeg pour arriver à une entente (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La Ville de Gaspé compte reconduire l'interdiction de camper sur ses plages publiques pour une deuxième année consécutive.

La Municipalité est actuellement en pourparlers avec le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles pour renouveler les baux de location des plages de Haldimand, de Douglastown et de Boom Defense.

Une telle mesure est encore nécessaire pour prévenir les débordements qui se sont produits à l’été 2020, selon le maire, Daniel Côté.

Des tentes installées dans le sable sur le bord d'une route où sont stationnés deux véhicules.

Les plages de Gaspé avaient été prises d'assaut à l'été 2020.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Quelques débordements mineurs sont survenus à l’été 2021, mais rien pour appeler sa mère, explique-t-il.

Comme ça s’est bien passé, on se dit qu'on a peut-être trouvé une partie de la recette pour que ce soit pérenne, pour que nos plages soient préservées, que tout le monde puisse en profiter.

« En contrôlant les allées et venues, en interdisant le camping, on s’est rendu compte que finalement, ça pouvait bien se passer. »

— Une citation de  Daniel Côté, maire de Gaspé

Cogestion avec Gespeg

La nation mi’kmaw de Gespeg est aussi partie prenante des discussions. Depuis l'an dernier, la communauté demande à ce que l'interdiction de camper tienne compte de ses droits ancestraux.

En 2021, Daniel Côté mentionnait la possibilité d'une entente de cogestion avec Gespeg.

Les horizons sont très courts pour arriver avec une grosse entente de cogestion ou un projet de parc régional, par exemple, à temps pour l’été 2022. Ça fait toujours partie du grand portrait, du grand scénario, ça fait partie de ce qu’on discute activement avec la première nation de Gespeg, explique-t-il.

Un tel projet de parc régional en cogestion avec Gespeg prendrait plusieurs années à mettre en place.

Le temps de négocier une entente plus globale avec la nation, il est nécessaire de reconduire l’interdiction de camper sur les plages publiques, ajoute-t-il.

« L’important, au final, c’est de préserver cet environnement et s’assurer que les gens puissent tous en profiter de manière équitable. »

— Une citation de  Daniel Côté, maire de Gaspé

L’élu note d’ailleurs que l’application du règlement en 2021 a été adaptée pour respecter les droits ancestraux de la première nation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !