•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relâcher les mesures sanitaires en Saskatchewan, une décision politique?

Scott Moe, en complet, dans son bureau, portant un masque aux couleurs des Roughriders (archives).

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe tente de «bâillonner» le médecin hygiéniste en chef Saqib Shahab, selon Stephen Kenny. (archives)

Photo : tirée de Facebook/Scott Moe

Radio-Canada

Des observateurs de la politique saskatchewanaise estiment que la décision d'alléger les mesures sanitaires prise par le gouvernement de Scott Moe allait à l'encontre des avis des experts.

Cette décision a été prise alors même que des experts de la santé publique clament que la Saskatchewan est dans une situation d’urgence concernant ses hôpitaux.

Le professeur émérite d'histoire à l’Université de Regina, Stephen Kenny, a décrit la décision du premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe comme étant chaotique et teintée d’impatience.

De son côté, le professeur de science politique au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, Frédéric Boily, pense que le gouvernement fait carrément la sourde oreille aux recommandations des experts en santé.

« Le premier ministre et le médecin hygiéniste en chef ont l’air de ramer dans la direction opposée. »

— Une citation de  Stephen Kenny, professeur émérite d’histoire à l’Université de Regina

Les deux analystes estiment que le gouvernement démontre qu'il est impatient de revenir à la vie normale.

Pour le directeur de l’Institut d’études canadiennes à l'Université McGill Daniel Béland, le premier ministre répond aux demandes de la base du Parti saskatchewanais en allégeant les mesures sanitaires. Cette frange de la population a toujours été plus frileuse à les accepter, note l'universitaire.

Les trois observateurs politiques pensent que le gouvernement de la Saskatchewan va lever davantage de restrictions au cours des prochaines semaines.

Avec des informations de Désiré Kafunda

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !