•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants de l’Université Laval sont de retour sur le campus

Un espace avec des divans et des tables dans un pavillon d'une université. Des étudiants sont en train de travailler.

Les étudiants sont de retour dans les espaces communs des pavillons.

Photo : Radio-Canada

Trois semaines après le début de la session d’hiver, les étudiants de l’Université Laval sont de retour sur le campus. Plusieurs espèrent que cette fois-ci, ce sera pour de bon.

On sait qu'il y a eu très peu d'éclosions dans les milieux universitaires au cours des derniers mois. On espère vraiment revenir sur les campus pour y rester, dit la présidente de la Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL), Cyndelle Gagnon.

Au début du mois, l’Université avait décidé de repousser le retour en classe au 31 janvier en raison de la vitesse à laquelle le variant Omicron se répandait dans la population.

La fin de la session d'automne a été un peu différente de celle qu'on imaginait. On pensait que la session d'hiver serait plus une continuité de celle de l'automne, mentionne Cyndelle Gagnon, qui souligne que les étudiants sont nombreux à avoir hâte de retourner sur le campus.

Le port du masque en tout temps

Les mesures sanitaires sur le campus durant la session d’hiver 2022 seront essentiellement les mêmes que celles qui étaient en vigueur à l’automne.

On va resserrer la consigne sur le port du masque. Dès que les gens sont dans les pavillons et qu’ils sont regroupés, ils doivent maintenir la distanciation et le port du masque, indique le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes, Robert Beauregard.

Les étudiants et le personnel pourront enlever leur masque pour manger, mais devront le remettre tout de suite après. Les professeurs peuvent aussi le retirer lorsqu’ils donnent un cours, à condition d’être suffisamment distancés des étudiants.

Une grande table avec des étudiantes assises, elles portent un masque.

Des étudiantes travaillent en équipe en portant le masque.

Photo : Radio-Canada

Le personnel pourrait faire des rappels plus fréquents des règles sanitaires au cours des premiers jours suivant le retour sur le campus.

Je suis assez confiant que ça va bien se passer, assure Robert Beauregard, mentionnant que 94 % des employés et des étudiants de l’Université ont reçu deux doses d’un vaccin contre la COVID-19.

Hausse du nombre d’inscriptions

La pandémie semble avoir eu comme effet d’en pousser certains à entreprendre des études universitaires. Pour la session d’hiver 2022, l’Université Laval enregistre une augmentation de 3,9 % du nombre d’inscriptions par rapport à la session d’hiver précédente.

Robert Beauregard vante la qualité de l’enseignement à distance à l’Université Laval pour expliquer cet engouement.

L’an passé aussi, on a eu une augmentation importante, précise-t-il. On a une offre de formation qui est plus attractive, dans le sens que les cours sont de qualité, malgré le contexte difficile de la COVID.

Des pompes à gel désinfectant dans un corridor

Tout est en place pour accueillir les nombreux étudiants.

Photo : Radio-Canada

Bon pour le moral

Après 22 mois de pandémie, le retour en classe aura assurément un impact positif sur la santé mentale des étudiants.

Selon ce qu'on voit, la session d'automne a vraiment donné un nouveau souffle aux personnes, note Cyndelle Gagnon. On a espoir de revivre un peu ce qu'on avait à l'automne. Je pense que ça va vraiment motiver les gens.

Le secrétaire exécutif de l'Association des étudiantes et étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIES), Louis-Xavier Lamy, note que la pandémie et l’enseignement à distance ont été particulièrement difficiles pour les étudiants, notamment ceux des cycles supérieurs, qui sont déjà susceptibles de souffrir d’isolement.

« La pandémie n'a qu'aggravé ce problème-là, qui est déjà un problème systémique. »

— Une citation de  Louis-Xavier Lamy, secrétaire exécutif de l'AELIES

La CADEUL et l’AELIES ont d’ailleurs lancé une campagne de sensibilisation à la santé psychologique. L'objectif est notamment de faire la promotion des ressources accessibles aux étudiants.

Avec le retour en présentiel, nos membres vont pouvoir être exposés un peu plus à notre campagne, se réjouit Louis-Xavier Lamy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !