•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac Bloom : Minerai de fer Québec devance la phase 2 au printemps

Un travailleur en veste orange se tient debout dans la fosse de la mine. Au deuxième plan, on aperçoit une pelleteuse sur des blocs de roches.

Minerai de fer Québec assure avoir toutes les autorisations pour aller de l'avant avec la phase 2 (archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

Minerai de fer Québec devance de quelques mois le démarrage de la deuxième phase de son projet au lac Bloom, près de Fermont. Avec cette annonce, le port de Sept-Îles prévoit fracasser son record de volume transité sur son quai avec plus de 40 millions de tonnes métriques en 2022.

La date de mise en service de la deuxième usine d'extraction de minerai de fer était attendue pour l'été 2022, mais voilà que Minerai de fer Québec entrevoit inaugurer en avril 2022 sa toute nouvelle installation, dont le coût est de 633 millions de dollars.

Pour expliquer le devancement de la mise en service de la deuxième phase, la cheffe des affaires publiques à Minerai de fer Québec, Noémie Prégent-Charlebois, vante les mérites des travailleurs de la minière.

Malgré le fait qu'on avait une maintenance programmée de nos équipements, on atteint une grande rentabilité. Malgré les défis liés à la pandémie, parce que nos employés ont su faire un travail exemplaire, on a pu devancer la phase 2 en avril pour sa mise en service, explique Mme Prégent-Charlebois.

Présentement, un peu plus de 800 travailleurs œuvrent pour Minerai de fer Québec, mais après l’aboutissement de la phase 2, la compagnie emploiera de 1000 personnes.

L’aboutissement d’un projet d'expansion

Minerai de fer Québec assure avoir toutes les autorisations pour aller de l'avant avec la phase 2, mais pour le projet d’augmentation de la capacité d’entreposage des résidus miniers, des discussions sont toujours en cours. La compagnie minière précise que le ministère de l’Environnement analyse actuellement le dossier.

En mars 2021, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) avait recommandé que le projet d'agrandissement du parc à résidus ne soit pas autorisé tel que présenté, en raison notamment de la destruction de plusieurs plans d'eau, dont un lac de 88 hectares.

La minière prévoit doubler sa production d'ici la fin de l'année, passant d'un sommet annuel de 7,4 millions à 15 millions de tonnes par an. La production commerciale du concentré de minerai de fer à haute pureté par la nouvelle usine est prévue pour la fin de l'année 2022.

Le port de Sept-Îles tire son épingle du jeu

Le port de Sept-Îles fait encore une fois état d'une excellente année. Avec un volume de 32 millions de tonnes métriques de produits divers qui ont transité au port en 2021, le port de Sept-Îles est passé près de dépasser son pic de 33,1 millions de tonnes en 2020.

Le port prévoit cependant dépasser en 2022 sa meilleure année avec plus de 40 millions de tonnes en volume de produits.

La mise en production commerciale de la phase 2 de l'usine de Minerai de fer Québec au lac Bloom, prévue à la fin de l'année, est le principal facteur qui explique l'augmentation de près de 33 % des activités portuaires.

Pierre Gagnon devant une photo du quai multiusager local.

Le président-directeur général du port de Sept-Îles, Pierre Gagnon

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Avec une capacité de transit qui s'élève à 50 millions de tonnes métriques par année, le PDG du port de Sept-Îles, Pierre Gagnon, se réjouit de pouvoir profiter d'un marché minier qui bat des records actuellement.

[Pour] implanter des infrastructures portuaires, il y a de bons délais. Il y a des demandes de subventions environnementales, il faut être en avant des coûts et c’est ce qu’on a fait avec le quai multiusager pour s’assurer d’avoir l’infrastructure en place pour répondre aujourd’hui à la croissance qu’on connaît, soulève Pierre Gagnon.

M. Gagnon ajoute que d'autres expansions prévues par d'autres compagnies minières de la région devraient aussi faire accroître le trafic observé au port septilien au cours des prochaines années.

Avec les informations de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !