•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les camionneurs du « Convoi de la liberté » reçoivent des appuis en Mauricie

Des gens regroupés sur un viaduc au-dessus de l'autoroute 40.

Des manifestants de la Mauricie se sont réunis sur un viaduc de l'autoroute 40 pour appuyer les camionneurs en direction d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Radio-Canada

Près de 150 personnes se sont rassemblées sur le viaduc du rang Saint-Charles à la hauteur de la sortie 189 de l'autoroute 40, dans le secteur du camping H2O, pour manifester leur soutien aux camionneurs de partout au pays qui convergent vers Ottawa.

Des centaines de camionneurs du Québec et des provinces de l’Atlantique vont se joindre au mouvement pour la fin de semaine, une manifestation aussi appelée Convoi de la liberté.

À la sortie 189 de l’autoroute 40, parents et enfants se sont réunis dans une ambiance détendue. Plusieurs personnes présentes ont dit vouloir voir un relâchement des mesures sanitaires.

Des gens regroupés sur un viaduc au-dessus de l'autoroute 40.

Des manifestants de la Mauricie se sont réunis sur un viaduc de l'autoroute 40 pour appuyer les camionneurs en direction d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Ça fait deux ans qu’on respecte tout ce qu’on nous dit de faire, et on commence à étirer l’élastique pas mal. Je pense qu’on est rendus à avoir un petit compromis de la part du gouvernement, croit un père de famille.

Un ancien camionneur rencontré sur place a expliqué que la situation est difficile pour les camionneurs. Il y a beaucoup de paperasse. Le monde ne peut pas s’imaginer… Aux douanes, on a une heure de paperasse à faire. Ça fait que là, ça donne encore plus de contraintes. En plus, les restaurants… il faut débarquer, arrêter pour manger. Ça a été très difficile pour les camionneurs ces deux dernières années, soutient-il.

Des camionneurs de Trois-Rivières vont également rejoindre le mouvement. Des départs de camions sont prévus pour vendredi soir et samedi matin.

Ces derniers assurent qu’ils veulent un rassemblement de camionneurs sans grabuge. Les organisateurs, on est très clairs là-dessus. Celui qui fait de la marde, je vous le dis tout de suite, on vous le "crisse" dehors à coup de pied dans le cul [...] On est là pour protester, dire au gouvernement : "C’en est assez!", lâche Dominic Lockhead, organisateur du convoi de Trois-Rivières.

Le député fédéral du Bloc québécois pour Bécancour-Nicolet-Saurel et doyen de la Chambre des communes à Ottawa, Louis Plamondon, craint pour sa part des débordements à Ottawa samedi à cause de la désorganisation du mouvement.

Comment ça va prendre la parole là-bas, comment ça va être coordonné, par qui? Qui est le leader? On ne le sait pas! C’est ça qui est dangereux. C’est une manifestation qui pourrait avoir un certain sens, par exemple, revendiquer un droit de ne pas être vacciné. T’as le droit de manifester. Tout le monde a le droit de manifester, mais il faut que tu manifestes avec une espèce d’organisation bien structurée si tu veux que ton message porte, affirme le député.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !