•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de taxes de près de 6% à Barraute

L'entrée de la municipalité de Barraute en Abitibi-Témiscamingue.

Municipalité de Barraute en Abitibi-Témiscamingue. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Les Barrautois paieront en moyenne près de 6 % plus cher de taxes municipales en 2022.

C’est en effet ce qui ressort des prévisions budgétaires adoptées récemment par le conseil municipal de Barraute. Même si le budget demeure stable à 3,4 millions de dollars, le taux de la taxe foncière passe de 0,99 $ à 1,04 $ du 100 $ d’évaluation. Certaines tarifications de services sont aussi revues à la hausse, notamment celle pour la collecte des ordures et de la récupération, qui bondit de 12 % pour atteindre 280 $ avec l’ajout du compostage.

Ainsi, le compte de taxes pour la maison moyenne évaluée à 153 169 $ dans le secteur urbain augmentera de 5,7 % pour atteindre 2300 $. Pour la même propriété dans le secteur rural, la hausse sera de 5,9 %, pour une facture totale de 1909 $.

Quand on a étudié le budget, le compostage venait de commencer, ce qui entraîne des coûts de plus, l’inflation était de 4,1 % et la péréquation a baissé de plus de 30 000 $. On s’attend à une grosse augmentation au niveau des coûts de l’essence. La facture de la Sûreté du Québec a augmenté de 3,5 %. On a aussi le troisième bassin de traitement des eaux usées qui va entrer en fonction au printemps. Je pense qu’on a été prévoyant. On a étudié ce qui était à venir. Tout a augmenté, le coût de la vie augmente, fait valoir le maire Yvan Roy, qui a été réélu pour un second mandat, en novembre dernier.

Réfection de la rue Principale Sud

La Municipalité de Barraute prévoit aussi réaliser des travaux de 1,6 million de dollars en 2022. La part du lion va à la réfection de la rue Principale Sud, un projet de 1 M $.

Ce sont des travaux au niveau de l’égout pluvial et de l’asphaltage. On va aussi refaire la structure de la rue. C’est une des premières rues qui avaient été faites chez nous, alors elle est due pour être faite. On attend une subvention (710 000 $) du ministère des Transports. Il y aura aussi une taxe sectorielle pour rembourser un emprunt de 37 800 $, précise M. Roy.

Le remplacement du camion pour la collecte des ordures, un investissement de 300 000 $, et l’achat d’une rétrocaveuse (185 000 $) sont aussi prévus cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !