•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un appel sur Twitter permet de livrer des produits à une Première Nation en isolement

Des paquets de serviettes hygiéniques Always et des Tampax dans un magasin.

La communauté de Slate Falls manquait entre autres de produits menstruels.

Photo : Reuters / Stefan Wermuth

Des résidentes de la Première Nation de Slate Falls, dans le Nord-Ouest de l’Ontario, ont pu recevoir des produits d’hygiène féminine et de la nourriture pour chiens grâce aux efforts d’une résidente de Kenora et l’aide d’une association de producteurs agricoles.

Tania Cameron, une activiste communautaire, raconte avoir reçu jeudi un message d’une résidente de Slate Falls, qui lui disait qu’elle n’était pas en mesure de se procurer certains produits.

Nous n'avons pas le droit de sortir et il n'y a pas de magasin dans la communauté, a-t-elle écrit à Mme Cameron.

Les membres de la Première Nation de Slate Falls, située à environ 120 km au nord de Sioux Lookout, doivent s’isoler en raison de la propagation de la COVID-19.

Des maisons sur le bord d'un lac.

La Première Nation de Slate Falls est située à 550 km au nord-ouest de Thunder Bay et compte environ 200 habitants.

Photo : CBC/Jody Porter

La communauté a été en mesure de recevoir de la nourriture pour la période de quarantaine, mais pas de produits menstruels ni de nourriture pour chiens, explique Mme Cameron.

J’ai fait une collecte de produits menstruels à Kenora en novembre, et il me restait deux grosses boîtes, ajoute-t-elle.

Son défi était toutefois de les envoyer jusqu’à Sioux Lookout, pour les charger dans un avion de l’entreprise Bamaji Air, qui assure la liaison avec Slate Falls, qui n’est pas relié au réseau routier.

« Je me suis demandé : "est-ce que je connais quelqu'un qui conduit jusqu’à Sioux Lookout"? »

— Une citation de  Tania Cameron

Le coût du transport et les options limitées, surtout en hiver, sont des obstacles majeurs pour l'accès à certains produits dans le Grand Nord de l'Ontario.

Elle a réussi à trouver des personnes qui pourraient faire le trajet pendant la fin de semaine, mais a choisi de faire une publication sur Facebook et Twitter jeudi soir, au cas où elle pourrait trouver une solution plus rapide.

Après seulement quelques minutes, Dan Tukendorf, gestionnaire du Programme de distribution de fruits et de légumes dans le Nord de l'Ontario, a vu le tweet de Mme Cameron et l’a contactée.

J’ai reconnu la compagnie aérienne, [Bamaji Air], avec qui nous travaillons, explique M. Tukendorf.

Le Programme de distribution de fruits et de légumes dans le Nord de l'Ontario fournit des collations santé à environ 500 écoles de la région, y compris dans la Première Nation de Slate Falls.

Dan Turkendorf a pu organiser un envoi de nourriture pour chien et de produits d’hygiène féminine dès vendredi avant-midi, en contactant un de ses fournisseurs habituels à Sioux Lookout.

Quand Twitter permet à deux inconnus de s'entraider

Tania Cameron et Dan Tukendorf ne s’étaient jamais rencontrés avant cette semaine, mais ce dernier suivait l’activiste communautaire sur Twitter depuis quelque temps.

Au début de la pandémie, elle avait aidé des producteurs de pommes de terre à acheminer des patates dans des communautés un peu partout dans le Nord de l'Ontario, raconte-t-il.

Autoportrait de Tania Cameron devant un lac.

Tania Cameron a récemment organisé une collecte de fonds pour la Première Nation de Bearskin Lake, qui était aussi aux prises avec une importante éclosion de COVID-19.

Photo : Tania Cameron

Il y a beaucoup de trucs négatifs sur les réseaux sociaux, mais aujourd’hui on a un exemple d’une retombée positive, affirme M. Tukendorf.

Pour sa part, Mme Cameron s’est dite très reconnaissante de l’appui qu’elle a reçu de Dan Tukendorf et de plusieurs autres personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !