•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La formule E repart pour une 8e saison et retrouve le Canada

Des voitures de dos sur une grille de départ d'une compétition nocturne

Le départ de la 8e saison du Championnat de formule E

Photo : Twitter / Formula E

Radio-Canada

Le Championnat du monde de formule E a donné le coup d'envoi vendredi à sa huitième saison, avec un programme double à Diriyah, en Arabie Saoudite. La première course est allée au champion en titre, le Néerlandais Nyck de Vries, de l'équipe Mercedes-Benz.

L'équipe Mercedes-Benz, championne en titre du classement des constructeurs, a réalisé le doublé avec la 2e place du Belge Stoffel Vandoorne.

Vandoorne, le plus rapide en qualification, a mené le peloton jusqu'à la neutralisation de la course et l'intervention de la voiture de sécurité (après l'accident d'Oliver Rowland) avant de rater de justesse son deuxième passage en mode attaque, ce qui lui a fait perdre la tête au bénéfice de son coéquipier néerlandais.

Deux pilotes souriants tiennent leurs trophées après une course.

Les pilotes Stoffel Vandoorne (à gauche) et Nyck de Vries de l'équipe Mercedes-Benz

Photo : Twitter / Formula E

Le Britannique Jake Dennis (Andretti) est monté sur la 3e marche du podium.

En attendant les monoplaces de troisième génération Gen3, dont l'arrivée est prévue en 2023, cette huitième saison permet aux pilotes d'avoir un peu plus de puissance.

Les monoplaces bénéficient d’une puissance accrue de 20 kW en mode course, pour atteindre 220 kW, et de 15 kW en mode attaque, pour 250 kW.

Des pilotes et des voitures bien rangées pour la photo sur un circuit

Les équipes de la 8e saison du Championnat de formule E

Photo : Twitter / Formula E

Nouveau format de qualification

La séance de qualification a changé, et se déroule dans un format éliminatoire sur un tour lancé. Des 22 pilotes, on garde les 8 plus rapides pour le deuxième tour, avant les affrontements des quarts, des demi-finales et de la finale. Le détenteur de la position de tête empoche trois points.

BMW et Audi ont quitté le championnat, et Mercedes-Benz dispute en 2022 sa dernière saison.

Du côté des pilotes, Lucas di Grassi passe d’Audi à Venturi. Oliver Rowland a quitté DAMS pour Mahindra, et Maximilian Günther a rejoint Nissan.

Il y a trois pilotes recrues sur la grille : Antonio Giovinazzi, anciennement en F1, qui découvre l'univers électrique avec Penske, Oliver Askew chez Andretti et l’Anglais Dan Ticktum avec NIO.

Calendrier de la 8e saison de la formule E

  1. Diriyah, Arabie saoudite, vendredi 28 janvier
  2. Diriyah, Arabie saoudite, samedi 29 janvier
  3. Mexico, Mexique, samedi 12 février
  4. Rome, Italie, samedi 9 avril
  5. Rome, Italie, dimanche 10 avril
  6. Monaco, samedi 30 avril
  7. Berlin, Allemagne, samedi 14 mai
  8. Berlin, Allemagne, dimanche 15 mai
  9. Djakarta, Indonésie, samedi 4 juin
  10. Vancouver, Canada, samedi 2 juillet
  11. New York, États-Unis, samedi 16 juillet
  12. New York, États-Unis, dimanche 17 juillet
  13. Londres, Royaume-Uni, samedi 30 juillet
  14. Londres, Royaume-Uni, dimanche 31 juillet
  15. Séoul, Corée du Sud, samedi 13 août
  16. Séoul, Corée du Sud, dimanche 14 août

Le retour du Canada

Le différend avec la ville de Montréal a été réglé en 2021. C'est maintenant sur la côte ouest que la formule E va retrouver le Canada, dans les rues de Vancouver, lors du week-end du 2 juillet.

Les pilotes et leurs voitures Gen2 fileront le long du port et devront négocier les nombreux virages des rues bordant la baie de False Creek.

Le Néerlandais Nyck de Vries est le premier meneur de cette nouvelle saison du Championnat du monde de formule E. Une deuxième manche sur le circuit éclairé de Diriyah est prévue samedi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !