•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreux rendez-vous disponibles dans les lieux de vaccination de la région

Une personne extrait une dose d'un vaccin contre la COVID-19 d'une fiole.

Une dose d'un vaccin contre le coronavirus

Photo : Getty Images / OLI SCARFF

Radio-Canada

L’administration de la troisième dose de vaccin connaît un ralentissement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et ce, même si le variant Omicron s'y est répandu à une vitesse impressionnante.

On évalue que depuis le début de la cinquième vague, de 15 à 20 % des gens de la région auraient eu la maladie, avance le directeur régional de la vaccination, Marc Thibeault.

Il précise que 61 % des Saguenéens et des Jeannois ont déjà reçu une troisième dose de vaccin contre la COVID-19.

Par contre, il reconnaît qu’on a un ralentissement au chapitre de la prise de rendez-vous.

Ce ne sont pas les vaccins qui manquent. C’est la population qui manque à l’appel, souligne-t-il.

Le directeur régional de la vaccination, Marc Thibeault, accorde une entrevue à distance.

Le directeur régional de la vaccination, Marc Thibeault

Photo : Radio-Canada

On offre 30 000 doses cette semaine, mais il y a seulement 10 000 rendez-vous qui ont été pris, mentionne M. Thibeault.

Il émet une hypothèse pour expliquer cette situation. Les gens qui ont eu la maladie ne sont probablement pas pressés de se rendre dans un lieu de vaccination, affirme-t-il.

Marc Thibeault ajoute qu’ils peuvent fort bien patienter pendant une période de 8 à 12 semaines avant de passer à l’action.

Il s’attend donc à assister à une ruée vers les cliniques de vaccination au printemps et il assure que les autorités régionales de la santé seront tout de même prêtes. On va augmenter les plages disponibles en mars et en avril pour permettre aux gens de venir chercher la troisième dose, explique M. Thibeault.

On ne veut pas échapper personne, conclut-il.

Sur la base d'une entrevue de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !