•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers la vaccination obligatoire au Château Frontenac

Le château Frontenac est bien visible au-dessus du cap blanc. On peut voir le traversier Québec-Lévis en avant-plan.

Le château Frontenac en hiver (archives)

Photo : iStock / Vladone

Les employés du Fairmont Le Château Frontenac ont jusqu'au 11 avril prochain pour se faire vacciner contre la COVID-19, sans quoi ils devront présenter deux tests négatifs par semaine pour continuer d'exercer leurs fonctions.

La nouvelle politique de l'hôtel a été dévoilée officiellement vendredi matin, a appris Radio-Canada.

Le directeur général du célèbre hôtel de Québec, Ken Hall, en a énuméré les grandes lignes dans une courte vidéo diffusée pour les employés jeudi soir sur Facebook.

Comme vous savez, nous sommes dans la troisième année de la pandémie. Avec l'incertitude qui plane toujours concernant les nombreux variants possibles, le questionnement de nos clients et la priorité de l'hôtel, qui reste la santé et sécurité de nos clients, [vendredi] nous introduisons la politique de vaccination contre la COVID-19, explique M. Hall.

« Les employés auront jusqu'au 11 avril 2022 pour démontrer qu'ils sont adéquatement protégés.  »

— Une citation de  Ken Hall, directeur général du Fairmont Le Château Frontenac

Pas de perte d'emploi

Aucun employé ne perdra cependant son emploi s'il refuse d'être protégé adéquatement contre le virus, peu importe la raison évoquée, assure la direction.

À compter du 12 avril, un travailleur non vacciné devra toutefois se procurer lui-même des tests rapides.

L'employé devra ensuite présenter deux tests antigènes négatifs à ses frais par semaine, les mardis et vendredis, pour pouvoir continuer d'exercer ses fonctions au sein de l'entreprise.

On met toujours la priorité à la santé, la sécurité et le bien-être de tous, commente Andrée-Ann Groleau, directrice des relations publiques au Fairmont Le Château Frontenac, soulignant que la nouvelle politique semble bien accueillie par le personnel.

Déjà avec les mesures gouvernementales, on demandait que les clients qui fréquentent les restaurants soient entièrement vaccinés. On avait aussi la demande [au Château Frontenac] que dans les réunions, dans les mariages, [les visiteurs] soient entièrement vaccinés. C'est simplement en cohérence avec ce qu'on applique, ajoute-t-elle.

Réaction du syndicat

Invité à réagir, le syndicat des employés assure que les droits des travailleurs seront défendus.

Le syndicat recommande fortement aux employés de se faire vacciner. Si ceux-ci ne le sont pas, peu importe la raison, nous nous assurerons que les droits des employés concernés soient respectés, autant dans le cadre légal que de la convention collective, a réagi le syndicat.

Le Château Frontenac, qui porte l'épithète de l'hôtel le plus photographié dans le monde, compte environ 610 chambres et environ 500 employés.

Le Manoir Richelieu, à La Malbaie.

Le Manoir Richelieu, à La Malbaie (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Dans tous les hôtels Fairmont

La politique concerne tous les hôtels Fairmont, donc également le Manoir Richelieu, situé sur la falaise de Pointe-au-Pic, dans la région de Charlevoix, et le Fairmont Tremblant, à Mont-Tremblant.

Soyez assurés que tous les hôtels de la région de l'est du Canada sont alignés ensemble avec les hôtels de l'Ouest canadien afin d'assurer la santé et la sécurité de tous, souligne Ken Hall dans un message sur Facebook.

Je pense que c'est tout à fait légitime, l'objectif est de protéger leurs employés et la clientèle, indique en entrevue à Radio-Canada André Roy, directeur général par intérim de l’Association hôtelière de la région de Québec.

Et pour les autres hôtels?

D'autres hôteliers de la région de Québec interrogés par Radio-Canada n'adopteront pas une telle mesure. Le taux élevé de vaccination de leurs employés ainsi que la pénurie de personnel font partie des raisons évoquées.

En ce moment avec la pénurie de personnel, c'est vraiment un casse-tête, commente Michelle Doré, propriétaire de plusieurs hôtels dans le Vieux-Québec.

J'ai des gens qui ne sont pas vaccinés, qui sont d'excellents travailleurs, qui font attention, qui ne sont pas du tout des antivax, poursuit-elle. C'est une question tellement délicate qu'honnêtement, je ne sais pas ce que je vais faire.

La décision n'est pas encore prise, mais la chaîne d'hôtels Marriott songerait aussi à imposer la vaccination à tous ses employés.

Avec la collaboration de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !