•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour de la traversée des véhicules à L’Île-d’Entrée

Un bateau au loin avec l'île d'Entrée en arrière-plan.

Les véhicules peuvent à nouveau être transportés par le traversier Ivan-Quinn (archives).

Photo : CTMA

Radio-Canada

Le traversier Ivan-Quinn peut à nouveau traverser des véhicules à L'Île-d'Entrée.

La STQ a finalement demandé que des travaux temporaires soient exécutés afin que le traversier puisse accoster dans la partie normalement réservée aux pêcheurs. Grâce à ces travaux, le traversier peut à nouveau déployer la rampe d’accès pour l'embarquement des voitures.

Depuis le 10 janvier, l’ensablement du quai empêchait le navire d’utiliser sa rampe d’embarquement.

La situation s’était aggravée au point où le traversier ne pouvait plus accoster à son endroit habituel. Le traversier ne pouvait donc plus prendre à bord les véhicules.

Durant tout l’automne, l’ensablement a perturbé les traversées du Ivan-Quinn. En décembre dernier, la STQ avait fait une demande de dragage d’urgence à Pêches et Océans Canada puisque l’île est accessible seulement par voie maritime.

Ces travaux restent toutefois difficilement réalisables en raison des conditions hivernales.

Le CISSS des Îles avait dû s’entendre avec la Garde côtière canadienne pour les évacuations médicales d’urgence.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, comme le député de la circonscription, Joël Arseneau, étaient intervenus pour presser la STQ ainsi que Pêches et Océans Canada de parvenir à une solution pour briser l'isolement des résidents.

Une soixantaine de personnes demeurent à l’année sur l’île.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !